Baiser maudit

Mitaine Crocq

Le soir est doux en désert de Judée

partout les bruits se sont calmés

mon Roi foule Gethsémani

comme chaque soir je l'attends

et lui souris

il faudrait que je l'épargne à tout prix

Je lui dirais ô combien

je crève d'entrevoir sa fin

trahir me semble inhumain

je fléchis puis me résous

devant ce sursaut de fierté

qui ébranlerait la voie tracée

d'une destinée

d'une destinée

Je l'arracherais à ces mains

corrompues par le Sanhédrin

je l’appellerais mon Bien Aimé

le supplierais de renoncer

les armures brillent dans la nuit froide

toutes le saisissent en une ruade

Gethsémani

Jardin maudit

Il n'y a plus de Messie, plus de soldats

dans la nuit disparaît mon Roi

prenant le chemin de sa Croix

A genoux je pleure moi

qui l'ai trahi

il faudrait que je l'épargne

à tout prix

Je lui dirais ô combien

son sacrifice n'est pas le mien

tous les pardons dont il m'assure

sont avec ce baiser une injure

ils restent à l'Histoire infâmes

m'affublant de l'ultime blâme

aimé de lui maudit je suis

pièces d'argent je vous vomis

Je lui dirais mon amour

le vrai sens de mon baiser

le sacrifice demandé

le don de nous ordonné

pour une sacro-sainte Humanité

crucifié pour pardonner

et miséricorde accorder

foutue destinée

Je lui dirais ô combien

sans lui je ne suis rien

que très vite je le rejoins

que la potence m'attend serein

quand mon souffle sera coupé

mes yeux sur les siens je fermerai

Jésus Judas

Jésus Judas

Report this text