Bas-fonds

Dorian Leto

J'ai essayé de retranscrire les désillusions de la jeunesse, les pressions sociétales, les regrets que nous éprouverons tous un jour, parce que nous sommes tous responsables...

Triste Ophélie, flottant au milieu de l'eau,
Âme déchue, les bras croisés sur la poitrine,
Enfant perdue, morte attendant toujours l'anneau,
Ô Ophélie, qu'encore en songe l'on dessine.

Petite fille du monde a perdu son sourire,
Noyé dans du vieux vin, juste une poupée de cire,
Et les gens qui la sondent, violent ses souvenirs,
Pour assouvir leur faim, son essence obtenir.

Enchanteresse à nue, sourir' percé à jour,
Confusion des valeurs, depuis longtemps perdues,
Curiosité malsaine, à recherche éperdue.

Puisque nous n'avons su que jouer au plus sourd,
Au son de nos erreurs ; viendront en clandestines,
Les châtiments des  peines, dont nous sommes origine.

Report this text