Basculement

Clémentine Guerber

Voici le tableau : deux êtres entrant à peine dans l'âge adulte avec leur âme d'enfant. Naïfs et maladroits. Puis une nouvelle qui tombe. 


Les voilà dans de beaux draps. L'attente, la peur, les responsabilités et les mensonges arrivent avec l'angoisse des conséquences. 

J'aimerais tellement retourner au moment où, allongée sous un arbre qui agitait doucement ses feuilles, mes seules interrogations étaient encore de savoir comment faisaient les fourmis pour marcher à la verticale, ou encore de savoir quand aller sonner l'heure du goûter... oui parce que j'avais faim quand même !

Tout est si différent maintenant... Je ne comprends pas tout. Je ne vois pas ce que j'ai fais de mal. Comment peut-on encore ressentir un tel chagrin ? Comment se construisent les relations ? Comment certains de nos actes peuvent parfois autant impactés les autres ? Pourquoi d'autres fois, après tant d'efforts fournis, ces actes ne résonnent même pas dans la tête de l'autre ?

Le monde des adultes reste flou, et pourtant j'en fais partie. Et depuis le coup de cette nouvelle, j'en fais partie encore un peu plus qu'avant. J'ai pourtant eu toute une vie pour me préparer... Qu'est ce qu'il se passe? Je ne comprends pas. 

Pourquoi joues-tu comme ça avec moi Madame la vie ? 

J'aimerais pouvoir t'échapper régulièrement, me mettre hors d'atteinte, m'enfuir. Mais tu me rattrapes, me montant que parfois, ça peut valoir le coup. Et encore une fois tu compliques mes pensées. Tu as raison... je suis pas toute seule. Qu'est ce que je ferais des gens derrière ?

Je sais que tu es aussi perdue que moi. Je sais aussi que je ne t'aide en rien, à part peut-être à lutter contre la solitude ? C'est pas grand chose mais mine de rien c'est peut être beaucoup. Je sais pas en fait... je sais plus.

Aller, le feu est rouge, c'est le moment de traverser. 


  • Très beau texte, comme la musique qui va avec, en le lisant. Allons, le feu est rouge, on traverse ! D’autres dans leur voiture s’arrêtent en rageant de d’avoir raté le vert, de justesse. C’est la vie, quoi ! Notre vie !

    · Ago almost 5 years ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text