Belle

Herve Menard

Une lumière, s'échappe de la nuit,

caresse mon iris, se frotte à mon âme,

s'encre à ma mémoire, s'approprie ma vie,

et me mène, dans son jeu de dame.

Visage libéré, du temps et des malheurs, 

tendre silhouette paumée, au doux monde des rêveurs.

Particulièrement folle, sa beauté réfléchie,

dans un rire qui habille, mon âme en camisole.

Une poussière, comme un grain de folie,

dans un monde ou l'infini, limite mon âme,

pourchasse tous mes rêves, les domestique à son profit,

une poussière, clôture mon regard.

Visage libéré, du temps et des malheurs, 

tendre silhouette paumée, au doux monde des rêveurs.

Particulièrement folle, sa beauté réfléchie,

dans un rire qui habille, mon âme en camisole.

Un éclair, à foudroyé ma vie,

il a juste suffit à enflammer mon âme,

je ne l'ai jamais sentie si chaude qu'aujourd'hui,

mon coeur brûle, pour cette femme.

Visage libéré, du temps et des malheurs, 

tendre silhouette paumée, au doux monde des rêveurs.

Particulièrement folle, sa beauté réfléchie,

dans un rire qui habille, mon âme en camisole.

Report this text