ça n'était pas ça

Clara Crochemore

La petite fille prit un petit sentier. L'herbe fraîche caressait ses pieds nus. Elle ne comprenait pas. Pourtant, quand elle était partie, elle avait ses chaussures. Ça n'allait pas très fort en ce moment, pas très fort. Elle continua sa route. Peu à peu, les immeubles s'évanouissaient. De petits bancs de fleurs rieurs se pliaient à présent, chatouillés par le vent. Depuis quand déjà, tout avait dérapé ?…

Au loin, un cours d'eau calme rigolait dans son lit. Elle ferma les yeux. Une brise encerclait son visage. Depuis que ses notes avaient dégringolé peut-être. Échec scolaire. C'était ce qu'elle était devenue ; un échec scolaire. Ce n'était pas elle qui le pensait, c'était écrit sur le papier. Elle voulait s'allonger dans cette herbe moelleuse, se reposer. Mais non. Il fallait qu'elle avance. À sa droite, un réverbère persistait, là, perdu au milieu de la végétation. Elle continua. Non, ce n'était pas ça, c'était bien avant. Depuis qu'elle avait déménagé, d'un petit pavillon à un appartement, une cage à lapin sans couleur, sans chaleur.

Autour d'elle, les fleurs étaient de plus en plus grandes. Des roses pourpres, gonflées de soleil, l'intimidaient par leur immensité. Et ce cours d'eau, toujours aussi loin. Elle voulait le rejoindre. Et si c'était depuis que sa meilleure amie Cyndie l'avait trahie avec Marine ? Non, non, ça ne pouvait être ça.

Ça y est, elle la vit. La petite rivière. L'eau translucide reflétait son visage tout barbouillé, tout barbouillé des soucis des grands. Peut être que c'était depuis qu'elle avait perdu sa bague préférée, sa bague porte bonheur. Non. Mais elle s'en rapprochait. En tout cas, c'était de sa faute. Elle le savait. Un pont de bois brut se dressait devant elle, un pont comme on n'en voit que dans les films. Dans les films d'actions, quand la lumière du cinéma s'évanouit, et qu'en mangeant des pops-corn, on rêve du héros.

Elle caressa quelques instants la surface ridée du pont et le traversa. Le cours d'eau se transforma en torrent sous ses pas. Ou peut-être, c'est possible, que c'était depuis que, il y a un an, depuis que son tonton avait commencé à la toucher pour la première fois  peut-être… À l'autre bout du pont, une falaise la défia. Petit à petit elle l'escalada.

Arrivée en haut, elle le chercha. Et là, c'est là, tout au fond d'un trou qu'elle le trouva. Elle se pencha, et le prit délicatement entre ses mains, son petit bout de rêve…


Photo : Clara Crochemore

Report this text