Amour passager

realmppn

Résumé de nuits blanches.

On te la présente, une vanne, un rire, ça brise la glace.

C'est juste une rencontre. Puis deux. 

Puis tes songes échouent sur l'île
Ensoleillée où t'embrasse ses lèvres blanches.
Elle est cette copine onéreuse
qui te coupe de tes amis.
Quand tu la sors tu brille,
Mais la petite farceuse
T'abandonne au milieux de la nuit.
Tu lui fais la gueule
Deux semaines puis insidieusement
Dans tes pensées t'es plus seul.
Elle est sanguine et tapageuse
Mais t'y as mis le prix,
Ce soir avec elle tu joues tapis.
Si le matin elle fait la fugueuse,
Tu la retiens dans ton lit.
T'avais fait ça bien, frein à main,
Deuxième sortie Villetaneuse
Et quelques billets pour ce malin,
Qu'il a coffré dans ses vols longs courriers.
Tu l'as quitté lessivé comme ton porte monnaie.
Après quelques jours à l'ombre à recupérer,
"Qu'est ce t'as ?" te dis un pote qui te la fait tourner.
T'assène quelques coups mais jamais assez,
Revient la nuit gâchée par son humeure glacée.
Elle te fait douter, "c'était mieux avant" tu te dis agacé.
Mais ton amour croit avec les étreintes répétées
Pour te rapprocher de ce virginal moment. Tu romps, reviens, romps, reviens, lancé par compulsion, boomerang dément.

T'as accroché, tu parles même d'elle au passé.
Mais quelle genre d'amante ne présente-t-on pas à sa maman,
Rien que pour déballer les anecdotes chères payées,
Quand elle t'a fait pisser du nez, pas sûr qu'elle trouve ça marrant. Puis tu vas la vexer si t'avoue que Caro te materne mieux qu'elle ne l'a jamais fait. Sans rancune, si tu tends la main elle va t'aider. Profites.

Inspire le bonheur de cet amour passager.

Signaler ce texte