Cassiopée

Troma Oz


Se retrouver le dernier

D'un moment illuminé

D'une soirée échappée

Qu'on ne pourra rattraper

S'assoir tout seul et se voir

Boire comme un papier buvard

Et se dire qu'il est trop tard

Pour avoir des idées noires

Lever les yeux vers le ciel

Entendant ces mots cruels :

« Regarde comme la vie est belle ! »

Remuant une lame mortelle

 

Mais les nuages s'entrouvrent

Et j'aperçois Cassiopée

Quand mon âme se découvre

Je me noie dans ce double V

 

La douleur de l'arrogance

Casse les jambes de la danse

Dans le sang de l'innocence

Survient le fruit de la transe

Mais dans l'essence de ton nom

Arrivera la passion

De celui qui fut le pion

De la mâchoire de dragon

Les parents trop bien-pensants

Ne regardent pas leurs enfants

Dans la suite de leurs errements

L'espoir d'arrêter le temps

 

Quand s'écartent les nuages,

Que j'aperçois Cassiopée

Une larme sur ce visage

Me noie dans ce double V

 

Quand on veut défier les dieux

Mieux vaut être moins ambitieux

Et rester le courageux

Qui a pu se faire silencieux

Pour obtenir son Graal

On prendra l'issue fatale

Celle qui ôtera le voile

Entre le bien et le mal

Et le besoin de fuir

Ou de s'épanouir

Vient à son tour nous dire

Qu'on ne peut vivre pire

 

Se découvrant des nuages

Se dévoile alors Cassiopée

Une flamme sur ce visage

Me noie dans ce double V

 

Le double V me ramène

Vers la terre de ceux que j'aime

Avec violence il m'entraine

Dans les courants que je sème

Oublie les amours faciles

Fais une croix sur le passé

Pas au feutre indélébile

Juste en parenthèses éloignées

Aujourd'hui je suis posé là

Cassiopée entre les bras

Et je ne laisserai pas

Mon étoile filer comme ça

 

Quand les nuages se découvrent

Et qu'apparait Cassiopée

Mon cœur et mes yeux lui prouvent

Qu'ils sont faits pour ce double V


Report this text