Chimère en mer

solveig

Elle est revenue vers elle

Avec ses fragiles pieds blêmes

S'est assise sur les rochers

Lui conter ses pensées.

La mer obscène brise, déchire,

Dévale la roche et secoue les galets

Sans cligner du regard, sans bouger,

La douce fille assise

Comme une épave transparente

Regarde les vagues terroristes.

Où vont-elles ? D'où naissent-elles ?

Elles viennent de notre propre vie.

A présent, elles ont le vide froid

L'obscurité de la solitude.

Elles viennent de crépuscules brûlés

D'aurores blafardes aussi.

Elle se lève sur ses jambes d'oiseau

Pénètre dans les eaux tourmentées.

La furie crache son écume

Les vagues violent sa nudité

Et la houle poursuit sa danse

Sans s'occuper de cette intruse.

Corps immergé,

Cheveux sur l'immensité...

Nous sommes bien peu de chose

Quand les tourments déferlent sur notre vie

Quand le monde piétine notre esprit

Notre âme perd son sourire

Et avec le soleil qui tombe et se noie

Les nuages baissent et déposent le voile...

L'obscurité à présent a tout noyé.

Trop occupée par les abysses

Elle ne s'en aperçoit même pas

Elle doit apprendre à nager dans ses rêves

Oublier cette mouvance qui la tient

Ouvrir ses bras, tout lâcher

Laisser flotter son âme

Laver ses larmes et rafraîchir son coeur

Ecarter les sensations qui assujettissent son corps

Aérer les recoins de sa vie

Pouvoir se glisser hors de ce tourbillon !

Alors, tandis que s'élèvent les chevaux invisibles

La mer viendra la voir dans son sommeil

Les vagues effaceront la calligraphie de ses pensées

Délivrant son corps hématome de son scaphandre qui l'étrangle

Et demain, lorsqu'elle se réveillera

Elle redressera la tête pour regarder au-delà du miroir

Elle verra s'ouvrir l'horizon

Flamboyant

Et sous ses pieds revigorés

Les pierres mouillées

Sauront qui elle est et pourquoi elle était revenue.

Face à la calme étendue,

Déployée sous le vent

Le coeur apaisé, l'esprit libre

Sereine enfin

Apaisée elle s'en ira.

  • Quand les éléments enveloppent les âmes en détresse, il n'est plus question alors que de poésie,merci

    · Ago almost 10 years ·
     14i3722 orig

    leo

Report this text