Cinéma - Scène caniculaire

mallice

Un nuage de fumée puis un regard brumeux, des paupières qui s'abaissent sur une peau bien pâle, sur une bouche bien pâle. Le visage s'enfuit et laisse apparaître un profil masqué de moitié par une épaisse chevelure, brune. Les mèches glissent le long de ses épaules, le long de ses seins, suivent le chemin vertébral jusqu'à ses hanches, tendres, enveloppées d'un drap blanc. La fenêtre s'ouvre sur la nuit, vide et calme ; fait entrer la fraîcheur, apaise ; fait vibrer la fumer, fébrile. Une goute de sueur roule sur sa tempe. Elle s'allonge. Puis, un crissement léger. Le silence est rompu. Une flamme se dresse et embrasse une cigarette. Dans un nuage de fumée, tout disparaît, « coupez ».

Report this text