Confinements intimes #13

Cyrille Royer

14 novembre.

Pourquoi c'est si épuisant de rester chez soi ? C'est un début d'épuisement moral ?

Le moral, c'est pas le fort des gens, en ce moment. Au lycée, un prof a dit à ma fille que ce serait bientôt la fin de l'humanité. J'aimerais bien lui dire deux mots, à celui-là, à la réunion parents-profs téléphonique. Je comprends qu'on doive éclairer les jeunes sur l'avenir sombre du monde, mais quand même, je trouve que ça fait beaucoup, en ce moment.

Ceci dit, on les met dans une drôle de situation, nos gamins. Bon, les enfants, on a un peu déconné, votre planète, on l'a finie, alors si vous pouviez vous débrouiller avec ce qui reste, ou en fabriquer une autre, comme vous voulez... Mais en faisant repartir l'économie, s'il vous plaît, parce que c'est pas votre décroissance à la Greta Thunberg qui va vous payer vos nouveaux portables à Noël.

De toutes façons, on le sait bien, que c'est la nature qui aura le dernier mot. Je le vois bien. Ce matin, quand je balayais les feuilles du lilas dehors, chaque rafale de vent m'en ramenait la même quantité sur la terrasse, m'obligeant sans cesse à recommencer, faisant de moi le Sisyphe des jardins.

Oui, la nature se venge.

Report this text