Confinements intimes #14

Cyrille Royer

15 novembre.

Aujourd'hui, il fait un temps à ne pas mettre un joggeur dehors. Ah si, j'en vois un en allant en voiture chercher des gâteaux à la boulangerie du coin. Ce doit être un fou, il n'a pas le sens commun.

Pour ma part, je ne suis pas sûr de tenir un rythme de 10 minutes de course par semaine, surtout s'ils s'amusent à mettre de la pluie à chaque fois que je suis motivé.

Après, on peut faire du sport à la maison. Je me souviens, un oncle m'avait offert un manuel d'exercices à faire chez soi pour mes 18 ans. Je fais dix pompes en hommage, et j'arrête : je ne vois toujours pas l'intérêt.

Cet oncle, pourquoi il m'a offert ce traité de musculation en chambre ? J'en ai tant besoin que ça ? C'est le même oncle qui m'avait offert un 33 tours de chansons des Schtroumpfs quelques années plus tôt. Un vinyle, c'est stylé, comme dirait ma fille. Sauf que là, c'étaient les Schtroumpfs. Merde. J'ai une tête à aimer les Schtroumpfs ? J'ai une tête à aimer la musculation ?

Tout comme j'avais fait l'effort d'écouter les Schtroumpfs, j'essaie de faire les exercices de musculation. Au bout de 15 jours, je ne vois pas d'effet notable sur mon corps, et j'abandonne.

Depuis, je vis avec mon corps de crevette, et pour l'instant, tout va bien. Pour vous dire, j'ai même réussi à faire des enfants avec ce corps de crevette, alors...

Je n'écoute plus les Schtroumpfs. Peyo est mort en 1992, et il chantait affreusement mal.

Report this text