Confinements intimes #2

Cyrille Royer

3 novembre.

Cette fois, on y est. Les filles sont parties. « Mais magne !
- Ouiii ! » Accent d'exaspération et d'irritation purement adolescent, j'adore.

Mais aujourd'hui, ma chérie se prépare pour aller travailler. Elle sent bon. Elle travaille dans une banque qui doit rester ouverte comme toutes les autres banques, c'est Manu qui l'a dit. Ça me fait penser que je n'ai jamais vu de manifestations de banquiers, je me demande à quoi ça pourrait bien ressembler.

Au revoir mon chéri, amuse-toi bien. Oui, tu penses.

Les bruits et les occupants sont partis d'un seul coup, la porte claque et résonne un peu, et c'est tout.

J'allume le PC, dehors, il fait encore un peu nuit. Les jours raccourcissent, ils sont de plus en plus longs.

Report this text