Confinements intimes #51

Cyrille Royer

22 décembre.

J'ai dormi tout seul cette nuit. Comme ma chérie est en vacances et moi pas, elle m'a laissé le grand lit pour que je puisse profiter de ma non-grasse matinée. Trop charitable.

De toutes façons j'ai mal dormi. Tracassé par le boulot, c'est trop con. Et puis tout seul dans ce grand lit, ça me rappelait ma chambre d'adolescent, parfois j'y étais vraiment, comme s'il y avait des courbures dans l'espace-temps. Ces éléments n'étaient pas à cette place hier soir. Sauf que c'était pas hier soir, c'était il y a trente ans.

Je suis à la ramasse aujourd'hui. Ce midi, je veux regarder les informations, mais le premier mot que j'entends, c'est « reconfinement ». J'éteins illico, promptement et tout à trac.

C'est finalement beaucoup plus calme cet après-midi niveau boulot, je me suis sans doute inquiété pour rien. Tout le monde est parti de la maison, je suis tout seul avec mon chien.

Je pars en roue libre. Je peaufine mes prestations de karaoké, mais le chien n'est guère impressionné.

Ce soir, je suis en vacances. Je vais enfin pouvoir profiter de mon vrai premier couvre-feu.

Report this text