Confinements intimes #59

Cyrille Royer

30 décembre.

Bon. Ils hésitaient entre confinement à temps partiel et couvre-feu à temps plein, mais ils ont l'air de s'orienter vers la première solution.

Ça va être compliqué pour les gens de l'est qui travaillent, imagine, si tu travailles là-bas, eh bien dès que ta journée de boulot est terminée, rideau, tu restes chez toi. Même faire les courses, tu peux pas. Ou alors tu fais ça vite fait entre midi et deux, tu te payes tous les autres clampins qui font comme toi (mais c'est bon pour les flux). Tu bouffes vite fait un sandwich, et hop ! Tu peux retourner bosser. Le rêve, quoi.

Pour nous, à l'ouest, rien de nouveau. Hier, au boulot, on a reçu un mail de la DRH que j'ai trouvé, désolé pour ma boîte, un peu idiot. Déjà, il faut préciser que notre PDG nous demande de réfléchir avant d'écrire un mail, à cause de son empreinte écologique, beh oui, un mail, ça se stocke sur un serveur qui consomme de l'électricité, a son petit bilan carbone, tout ça, tout ça. Écoresponsable, le gars. Greenwashing classique.

Donc, la DRH nous envoie un mail pour nous dire qu'en début d'année prochaine, on continue le télétravail. De une, on s'en doutait un peu, et de deux, j'aimerais bien connaître le rapport efficacité / empreinte écologique quand on envoie un mail à 500 personnes pour dire que rien ne change.

Vous trouvez que je déconne ou pas ?

Report this text