Confinements intimes #9

Cyrille Royer

10 novembre.

Les nouvelles sont bonnes. Joe Pfizer est président et les laboratoires Biden ont sorti un vaccin. Ou le contraire. Les nouvelles viennent des États-Unis, comme d'habitude, soufflées par un vent d'ouest. Mais dans les deux cas, il faut attendre. Trump peut faire recours, et est-ce que les télétravailleurs seront prioritaires pour le vaccin ? Ne soyons pas trop optimistes, ce serait dommage de réprimer une manifestation de liesse dans le sang, les prochaines présidentielles ne sont plus si loin, quand même.

Ce matin, ma fille a eu toutes les misères du monde à sortir le chat. J'ai l'impression que ce chat baisse dans l'estime de la famille, surtout après avoir uriné dans un sac de sport. Il aime les endroits incongrus, se planquer sous un lit ou se balader sur les plaques de cuisson (dommage que ce soit de l'induction).

Enfin, elle l'a sorti et elle est partie au lycée. Au lycée, ils font encore du présentiel, pourtant, nous sommes en Mayenne.

Voilà, c'est dit, nous sommes Mayennais. Oui, la Mayenne, le département écarlate de cet été. Nombre de Français ont situé la Mayenne sur une carte cet été, ce territoire exclu de la République. Cet été, nous avions peur. Nous maquillions nos plaques d'immatriculations pour éviter que nos voitures soient vandalisées, quand nous avions la chance d'être acceptés dans un lieu de villégiature à l'étranger, en Sarthe ou en Ille-et-Vilaine.

Pour notre part, nous sommes partis à Marseille cet été. Eh bien là-bas, les gens sont extrêmement compréhensifs. Il faut dire que là-bas, ils ont Didier Raoult et qu'il les protège de tout. On n'a pas idée de la dimension mythologique de ce type tant qu'on n'a pas été à Marseille. Il est sûrement aussi sacré que la bouillabaisse ou le maillot de l'OM.

Alors bien sûr, là-bas, les chiffres ne sont pas bons, et il paraît que c'est à cause de l'affluence des touristes de cet été... Nous n'étions plus là pour l'entendre, nous avions quitté ce cluster pour en retrouver un autre, le nôtre, la Mayenne, sans Didier Raoult et sans le chant des cigales.

Report this text