C.Q.F.D. #? - Le coup à boire le coup d'un soir (1)

Jay M Tea

Camille et Allan s'étaient promis un verre.

          Dans les vestiaires, Camille troque son uniforme pour son Levis, ses Nike et un T-shirt zébré de rechange, avec un spray de déodorant pour le sport, histoire de cacher l'odeur d'une longue journée de service en salle. Allan entre en enlevant ses chaussures de sécurité d'un coup de pied.


- Eh mec ! Toujours partant pour ce verre ?

- Carrément ! Et pourquoi UN verre ?

- Hahaha ! Si ça te dit, on peut se poser chez moi. J'ai des bières et du whisky.

- Pourquoi pas, oui. 

- Ça nous reviendra toujours moins cher que d'aller dans un bar.

- J'suis d'accord. J't'attends dehors. J'peux pas rester une minute de plus ici. J'ai eu ma dose.

- Vas-y, t'inquiètes.


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


          Allan sort du restaurant. Camille l'attend, adossé au mur de la ruelle de l'entrée du personnel, entre une poubelle et des caisses de consignes vides, une clope au bec, le nez en l'air et les yeux fermés.


- T'as l'air crevé.

- Laisse-moi le temps, j'sors du taff, lui lance Camille avec un de ses sourires.

- Hahaha ! Quelle journée !

- J'ai peur pour le reste de la semaine.

- On s'en fout. Demain on est free... J'suis garé à côté. On y va ?


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


          Allan pousse la lourde porte industrielle en fer de son appartement, on ne peut plus fier.


- Pas d'cérémonie. Tu fais comme chez toi. Et t'as d'la chance. Mon appart' est rangé et à peu près clean.


          Ils entrent directement dans le salon ; une table en verre, des chaises moulées en plastique design et colorées, trois fauteuils verts pomme autour d'une table basse ronde en bois brut et une télé noire qui contrastent avec du blanc à perte de vue dans l'immensité de la pièce ; et une baie vitrée tirée sur toute la longueur avec une vue impressionnante sur l'un des plus beaux squares de la ville.


- Sympa l'appart'.

- C'est celui de mon oncle. Il me fait un prix sur le loyer.

- Oui j'me disais aussi...

Report this text