Crève

Mitaine Crocq

Ce lundi sera le 1er jour du reste de ma vie

je laisse à dimanche mon autisme, mon mutisme, mon stoïcisme

je laisse ma croupe tendue, ma nuque inclinée

pour cracher à la face du monde

pour hurler merde au monde entier

A toi, qui préfères dire personne de petite taille à nain, crève

à toi, qui préfères non voyant à aveugle, crève

à toi, qui préfères mal entendant à sourd, crève

à toi, qui préfères enrobé à obèse, crève

te masturber sur la sémantique fera pas de toi un héros biblique

tu crois peut être qu'avec tes beaux mots, tu peux balayer leurs maux

tu crois peut être qu'avec du Ronsard, t'as plus de respect que je peux en avoir

Crève, toi qui me juges pour ce qui sort de ma bouche

pense plutôt à ce sur quoi tu te touches quand ta vieille se couche

tu voudrais que je dise pute avec distinction

pense plutôt à essuyer ta bave quand tu reluques un cul à peine sorti du berceau

quoi, la jeunesse de mes propos te gêne ?

Mais mec, quand tu mates une meuf, t'es discret comme une meute de hyènes

A toi, qui regardes autrui en plongée parce que t'as un costard taillé

tu ferais mieux de pisser propre quand tu vas te soulager

passer derrière toi est un vrai calvaire

j'ai la gerbe qui monte rien qu'à humer l'air

range ton sourire colgate et ta brillantine

pour moi, tu mérites qu'un coup de carabine

j'ai plus de respect pour la pute qui sur le boulevard tapine

alors garde tes belles manières et tes ongles limés

parce que tu restes un mec comme un autre quand tu vas chier

Crève, toi qui rêves d'une maison avec barrière blanche

d'un labrador fidèle, et de colombes sur une branche

tu crois peut être qu'un tableau idyllique peut faire illusion

tu ferais mieux de chercher un sens à ta vie avant l'inhumation

t'as beau prévoir un cercueil de chêne, une urne luxueuse

on finira tous à pourrir en des eaux boueuses

Crève toi, avec ton porte à porte, ta bible, et ta bonne parole

j'te conchie, toi et tes promesses d'auréoles

ta mère suce des queues aux portes des enfers

et si j'fais partie des mauvais, qu'est ce que ça peut bien te faire ?

t'indexes mes vices avec désolation

quand dans ta hiérarchie les viols sont légions

tu m'vends ta révélation avec dévotion

y'a pas si longtemps, la même prêchait croisades et désolations

Si j'te dis que ma mère bouffe des chattes, et que j'crache pas sur la sodomie

alors quoi, tu m'refuses ton paradis ?

Garde la, ta foutue absolution

pour tes respectables pères de famille qui se tapent de jeunes garçons

le dimanche en famille, ça mate un Disney

le lundi en motel, ça démâte un minet

Crève, voisine grossièrement bourgeoise

tu crois que j'vais baisser les yeux parce que tu me toises

ravale ta fierté et retourne élever tes fils

la prochaine fois que j'les vois mendier, j'leur baisse le cal'çif

Crève, gamine pré-pubère

tes Barbies à peine rangées, tu cambres et exhibes ton derrière

tu te barioles comme une pute bestiale

et tu voudrais qu'on te traite en vestale

sache que t'es une insulte pour les femmes violées

et la très grande faute de parents désaxés

tu veux disposer de ton hymen à volonté

soit, mais faudrait aussi penser à te protéger

comme une envie de t'étrangler de mes deux mains

quand, chaque mois, tu débarques chercher ta pilule du lendemain

t 'exiges le tiers payant et réclames ça comme un dû

oublie pas que c'est des cons comme moi qui financent la Sécu

Crève, jeunesse inutile, t'as le feu sacré et tu restes dans le noir

t'as pas saisi que ta masse pouvait les faire choir

tu préfères t'abrutir devant la TNT

tu crois que pour être citoyen, suffit de twitter

tu te crois important, déterminant

t'es juste un poulet de batterie qu'on engraisse facilement

sors toi le doigt du cul, regarde autour de toi

le monde est ouvert comme jamais et tu restes chez toi

bordel on n'a jamais eu autant d'outils

et on reste là cons, avec des yeux ronds comme des billes

j'suis curieux au crépuscule de lire tes mémoires

et ton épitaphe pour me marrer j'irai voir

Merde à tous ces adeptes de la culture de l'instant

comme une envie profonde de leur péter les dents

assez abrutis pour porter LOL dans le dictionnaire

bientôt un twitto siégera à la place de Voltaire

comme une envie de chialer en pensant au père Gutenberg

ma langue se racornit au bûcher et on laisse faire

oubliées les Jeanne d'Arc, les héros d'aujourd'hui

c'est ces puceaux qu'on filme dans une villa jour et nuit

bien faits, huilés, mais cerveaux de bulots

bientôt faire le buzz deviendra un choix d'orientation

comme une envie de faire mal

qu'on me laisse envoyer « crève » au 85 666, prix d'un appel local

Crèvent, journaux et médias

vendant l'information comme du pâté pour chat

nous gavant de leurs merdes comme de vulgaires oies

le libre arbitre ? Ils connaissent pas

Joue à l'indépendant au milieu de ses rats

et ta carte de presse on menacera

Crève, Vème République, pourrie jusqu'à l'os, au trognon corrompu

même tes fameux Sages t'ont limé le cul

fourvoyant le grand oeuvre de feus clairvoyants

adaptant la chose au gré des courants

Crève, présidence monarchique

en France nul besoin de Marvel pour devenir super héroïque

le problème les mecs c'est que c'est pas de la fiction

et les super héros jouent avec votre pognon

Crève, orateur de pacotille

tu peux tromper tout le monde, au final tu nous enquilles

ferme un peu ta gueule et sors ton bilan

en scène depuis 30 ans, et tu viens jouer les nouveaux arrivants ?

Crève, Politiquement Correcte

Pute, chatte, queue, vive Gilles de la Tourette

à force de tout dire avec des mots bidons

on en arrive à pisser dans des violons

alors quitte à se faire enculer

j'préfère jurer comme un charretier

j'embrasserai une langue châtiée

quand la noblesse d'âme partout sera une généralité

une langue épurée c'est comme une queue à demi molle

ça ne va pas bien loin, et ne satisfait personne.

  • Qui serais je si je prônais la mesure après ces pages...Merci donc, je présume.
    Oui, d'autres couplets, c'est un chant éternel.

    · Ago over 7 years ·
    10260625 764001640291571 374773421 o

    Mitaine Crocq

Report this text