Day & Night

pierreantoine

On me défend de perfectionner ma pratique de la langue de Pouchkine.

L'accent français, le mien, est atroce en russe, m'a-t-on dit.


Je parle le russe d'une façon qui prête à sourire, voire à rire franchement, tous mes collègues me le disent.

Mon ukrainien semble désincarné, c'est un accent que nul n'a jamais entendu, c'est neuf et très laid.


Mon bulgare sonne bien, j'ai vécu à Sofia, j'ai failli me marier à Roussé

Je connais par coeur Discothèques et Bars de nuit de la terrible capitale bulgare.

C'est moi le régional de l'étape, en somme.


Mon allemand m'a valu les compliments de mes Professeurs de l'Université de Francfort-sur-le-Main.

"maîtrise de la langue jusque dans les nuances régionales"


On ne m'a jamais pris pour un Anglais ou un Américain de souche.

En revanche, il m'est arrivé de passer pour un Allemand en Allemagne, certes rarement.

En Roumanie, personne ne m'a jamais pris pour un Français authentique, mais toujours pour un natif de Constanta ou Codlea, Transylvanie !

Report this text