Déhanchée

boumlatete

Car la danse est miraculeuse...

Qu'ils n'en sachent rien, qu'ils n'y comprennent rien,

Cette bouffée d'air au fond de moi qui me tord les reins.


Une passion mordante d'onduler et de danser m'engourdie le corps,

Voilà une magnifique et époustouflante petite mort !


J'en souffre si on m'en prive, je revis si on me la livre,

En moi cette force sommeille,

Et grâce à moi cette puissante vibration émerveille,

Malgré sa fréquente mise en veille.


C'est à huit clos qu'elle forme ma plus belle bâtisse,

Brutale, vitale et fracassante, elle m'emporte là où aucun homme ne pourra jamais me faire jouir :

C'est le coffre fort de mes évasions les plus salvatrices.


Un jour je t'exposerais à la lueur du jour,

Car tu es secrètement mon plus bel amour.

Report this text