Dieu joue aux dés avec moi

emilio

Avez-vous déjà rencontré Dieu ? Je suppose que oui…  Sur votre vélo en fendant la bise et en humant l’odeur des sous-bois les matins d’automne,  en brisant la coque d’une noix entre vos dents,  en retraçant les linéaments d’une feuille de chêne rougie avec vos doigts, en suivant le vol d’une libellule au-dessus d’un clair torrent de montagne, ou bien face à la mer immense et déchaînée, ou  en accueillant un nouveau-né dans ce monde effréné au bras d’une mère comblée…  Je l’ai aussi cherché quant à moi dans les couloirs aseptisés des hôpitaux, lorsque j’allais vers des vies en partance, de celles dont on a infiniment besoin, et il m’a fait comprendre, cet ami de missel, qu’il préférait la  vie à la mort, la germination à la finitude...  Tant pis pour ceux dont la mémoire sans voix s'écoule vers des fleuves obscurs, pour ceux qui frappent à nos tempes les jours de grand cafard, les jours de grand soleil jusqu'à nous faire préférer le bruit des vivants.

Report this text