Disparition étrange à la campagne 1

black-word

Suite : https://www.facebook.com/BlackWordPage/photos/a.775237519294324/1092588667559206/?type=3&theater Dessin de : Stefan Koidl


Ce soir-là, Stefan Koidl avait organisé une petite soirée dans sa maison de campagne, invitant de vieux amis qu'il n'avait pas pu voir depuis bien longtemps. Olivier, Roland et Colin. 

Ensemble, ils avaient passé la soirée à discuter de tout et de rien, à s'amuser comme autrefois, à s'enivrer d'alcool et de souvenir, laissant les heures couler comme l'eau du ruisseau dans la cavité de leur inattention. 

Colin avait parlé de son service militaire, disant qu'il s'était beaucoup rapproché d'une lieutenante, en soulignant ses paroles avec quelques clins d'œil. Pour sa part, Roland était revenu sur les concerts qu'il avait faits avec son groupe, notamment dans un bar de rock/metal où ils avaient fait l'ouverture, s'offrant ainsi un large public. Olivier quand à lui en était venu à raconter ses voyages en solitaire à travers le monde et de tout ce qu'il avait pu y voir, avant de conclure sur un totem d'ours finement sculpté qu'il portait autour du cou. Vint ensuite Stefan qui ne parla que de son art et de sa vie recluse à la campagne. 

A cette occasion, Roland en vient à parler du vieux car rouiller présent dans le champ à côté de sa résidence. Stefan parla alors du propriétaire du terrain qui l'avait un jour abandonné ici. Des villageois avaient demandés à ce qu'il soit retiré, mais le propriétaire était resté sourd, jusqu'à ce que tout le monde oublie cette histoire et passe à autre chose. 

Par la suite, le groupe d'amis avait fait une partie de poker riche en animation avant que l'heure ne les rappelle à la réalité. 

Roland fut le premier à partir, suivi un peu plus tard par Colin. Après quelques bières, ce fut au tour de Olivier de prend sa voiture, malgré les remarques de Stefan sur le fait qu'il ne devrait pas conduire dans son état, ce à quoi il répondait qu'il avait déjà connu condition plus difficile. Impossible à retenir, Stefan, lui fit promettre de le contacter d'est qu'il serait arrivé ou le lendemain au plus tard. 

Après son départ, Stefan commença alors à ranger les cadavres de bière dans le salon, à rapidement nettoyer le sol ainsi que la table, aucun des deux n'ayant été épargné par les maladresses de ses amis avec leurs boissons. 

Par la suite, il prit une rapide douche avant de partir s'effondrer dans son lit, direction le pays des songes, l'esprit chargé de bons souvenirs tout frais. 

Alors qu'il se sentait partir, Stefan fut réveillé par un appel sur son téléphone. Olivier… 


Report this text