...d'écologie

fefe

Ne venez pas nous parler d'écologie. Ne venez pas empester nos vies déjà bien sales.

Tandis que le corps humain sécrète pas moins de 20 substances obscènes et différentes dont aucune n'a de vertu.

Bien au contraire, et c'est peu dire d'ailleurs ; l'Homme est un vestige organique dont chaque élément qui le constitue use la planète.

C'est valable à tous les étages du corps humain.

A l'aube du singe, cette espèce partait d'avance perdue, avec si peu de moyen tant de siècles plus tard pour connaitre comment sur terre, on fait pour se débarrasser des cheveux, ongles, os, bile, de tous ces sucs digestifs, des six milliards huit de placentas, de ces innombrables tonnes de matières fécales et j'en passe.

Impures soient ces milliards de substances pour cette toute petite sphère ronde pleine d'eaux douces et de richesses marines.

Et ses terres sont infestées d'humains largement surpeuplés qui dépassent largement les capacités naturelles de leur planète à recycler toute la merde que sa pire espèce lui laisse, ici là et partout, se débrouiller pour s'en débarrasser.

Depuis longtemps on fait tout pour se rendre la vie facile, à n'importe quel prix,  connaissant nos défauts et malgré les vertus de notre galaxie.

On consomme sans aucune conscience dès lors qu'il s'agit de gagner du temps, de raccourcir les espaces. C'est l'urgence dans tous les domaines, sans pitié pour l'endroit qui nous héberge depuis des générations.

Amusant donc de voir maintenant que l'Homme souhaiterait s'excuser du tort qu'il a fait à son territoire alors qu'il a changé l'or en béton, que ce noble sable disparait progressivement des pieds des chameaux pour laisser place à l'Aire technique de son habitant et qu'il n'a jamais cherché jusqu'alors, un simple compromis entre vie facile et bonne santé pour sa planète.

Tandis que le gris urbain gagne du terrain sur le vert de nos campagnes, du noir épais et gras remplace l'eau savoureuse limpide et pure des océans.

Mais le mal est trop bien accomplit et si bien installé que si la terre pouvait parler, elle témoignerait désarmée des maux irréversibles qu'on lui a fait.

  • En fait voilà. Je dénonce le côté extrême de l'Homme à tous les niveaux de se servir de l'écologie comme premier argument de vente. Parce que c'est la mode et que l'Homme y est, depuis à peine une dizaine d'année, très sensibilisé. Alors que les dégâts sont causés depuis perpette et rien ne parassait dramatique jusque-là...Si "l'espoir" dont tu parles fait vivre, je te laisse alors dessiner la suite.
    On dit aussi que ceux qui vivent d'espoir meurt de faim. Bisous 8)

    · Ago over 7 years ·
    Image

    fefe

Report this text