Emboitons le pas

mrchon

EMBOITONS LE PAS

J’le bois noir moi mon café    (Jaques)

J’vois ton visage dans mon thé  (Brigitte)

J’porte une rose  à mon blouson  (Jaques)

Moi J’ai voté pour l’autre  con   (Brigitte)

J’n’ai pas d’goût pour les villes polluées (Jaques)

J’me préoccupe peu de l’air vicié  (Brigitte)

J’ai trop  peur d’ tourner en rond  (Jaques)

J’m’ enferme et j’fais l’dos rond   (Brigitte)

A priori on ne peut   s’entendre     (Ensemble)

T’es la belle mère et j’suis le gendre 

Mais nous sommes bien  plus complexes

Tu es concave, je suis convexe (bis)

J’ dépense jamais plus d’un copeck  (J)

J’me ruine, J’aime ne pas  compter  (B)

J’ bois mon vin blanc que s’il est sec (J)

J’aime la saveur douce du muscadet  (B)

J’pleure toujours  la pluie en été (J)

Je m’abandonne  aux  chaleurs d’aout (B)

J’dors sans problème  sans oreiller (J)

J’me vautre dans mon pieu  mou (B)

A priori on ne peut   s’entendre (ensemble)

T’es la belle mère et j’suis le gendre

Mais nous sommes bien plus complexes

Tu es concave  je suis convexe (bis)

Le Classique ça c’est mon truc (J)

La belle pierre un beau viaduc ? (B)

J’parlais plutôt de Bach (J)

Je n’ai jamais fait la Fac (B)

J’veux bien coucher le premier soir (B)

J’aime faire l’amour dans l’noir (J)

Tu vois bien qu’on y arrive (ensemble)

Construits un pont entre nos rives (ensemble)

A priori on ne peut   s’entendre  (ensemble)

T’es la belle mère et j’suis le gendre

Mais nous sommes bien  plus complexes

Tu es concave, je suis convexe (bis)

Report this text