En sardaigne en passant par une cantine

Eva Biancospino

Tout a commencé par deux enfants sardes qui rêvaient d'ouvrir un restaurant. Aujourd’hui, on dépasse la porte du «Senza Parole» (Sans Paroles) et, coup de fourchette baguette, nous voilà en Sardaigne. A nous convaincre, un chantant accent italien et une volée de paroles bien choisies: c'est l'accueil ensoleillé de Miro qui contraste la sombreur  de la cantine .

Aux prémiers regards sur les tables voisines la carte, nos papilles sont déjà en effervescence: «Burrata», trônant comme une reine, sur une «pizzetta» arrosée d'huile d'olive; les merveilleuses pâtes «Penne Senza Parole», un succès à raconter! Chef d'oeuvre, tout frais, regorgeant de gambas, safran et boutargue. Oui, Ils ont capturé l'été de l'ile pour nous!

Chères épicuriennes, vous allez quitter  Paris au:

19 Rue Oberkampf, 75011 Paris

Senza Parole ( entre 11 et 35 € )

Report this text