Enfance pure

leto

Fille de mère nature

En paix dans la forêt, les pieds dans la terre, elle ressent ce monde merveilleux. Fille de mère nature, elle ne connaît point l'amertume, vit intensément chaque instant, se baigne dans les fjords, les lacs, les mers, les étangs, les océans, les fleuves et les rivières en général. Respire l'oxygène pur des arbres, se protège des giboulées de Mars, des intempéries mais aussi des canicules d'été ; le feu réchauffe son corps du froid de l'hiver. Elle admire ses frères et sœurs recouvert d'un pelage ou de fines plumes jouir de la vie, et rit aux éclats. Dans les déserts brûlants, trouve de somptueux oasis secrets, dont elle s'abreuve allègrement d'une onde rafraîchissante. Le temps se fige lorsque dans les montagnes siffle le vent, sur sa peau, grelotte, éveille ses sens. Au loin, gronde le tonnerre et jaillis par milliers les éclairs. Quel beau spectacle se déroule devant ses yeux gris émerveillé. Sans un bruit, l'enfant sauvage se faufile dans les jardins secrets d'Asie, croisant les tigres et des majestueux éléphants, l'humilité à travers un contact visuel l'autorise à traverser. Les cheveux blancs comme la neige font l'effet contrasté de ses mains recouvertes de terres, elle y creuse son potager, son voyage s'achève, elle décide de cultiver son propre jardin. Le soir, elle regarde les étoiles et rêves de ses péripéties sous le crépitement des flammes où les cendres s'élèvent dans le ciel avant de retomber sur la terre.

Report this text