Entravée

nanou--2

Mazzy traîne son corps comme d'autres traînent leur peine. Quand elle passe à côté de vous, dans la rue, vous ne voyez d'elle que sa claudication gênante. Elle accroche votre regard et vous ne voyez d'elle rien d'autre. Même son visage, vous ne le voyez pas. Pourtant, il n'a rien de repoussant. Il n'a vraiment rien de disgracieux. A bien le regarder, on pourrait sans doute dire qu'il s'en dégage un certain charme... Mais le handicap de Mazzy masque cette forme de grâce.

Ce que les autres pensent d'elle? Elle préfère l'oublier. Tout du moins son visage ne porte pas la trace des mots blessants que des voix murmurent sur son passage.

Au fil des mois, Mazzy voit le moindre de ses gestes s'alourdir, inexorablement. Faire un pas lui coûte de plus en plus d'énergie. Elle lutte contre elle-même et contre ces regards moqueurs entravant sa marche. Elle essaie, vaille que vaille, de suivre le pas des autres.... Mais elle se sent de plus en plus lasse. Elle n'est qu'une blessure qui ne parvient pas à guérir. Elle n'est qu'une plus petite fille qui boîte et rien d'autre.


Report this text