Envoles toi

mamzaile-no

Petite créature terrestre, dotée d’un cœur pure. Tu es née et malgré ce qui t’a empêché de communiquer, tu as su faire part de tes mal-êtres et de tes moments de bonheurs aux autres. Tu as bien plus apporté sur cette Terre que certains individus qui ont toutes leurs capacités. Tu as avec ton innocence et ton cœur qui bat en toi, démontré que la vie pouvait se partager. Tu as su convaincre tes proches que ton amour était fort et sincère. La vie n’a pas toujours été la plus douce avec toi. Et ton quotidien était une grande bataille qui connaissait des moments de paix.

Aujourd’hui tu nous as quitté et le monde a cessé de tourner pour tes proches. Tu manques a beaucoup de personnes ici bas. Et ta disparition a ouvert une blessure dans le cœur de ta famille. Tu as pris tes ailes et tu as quitté notre monde, sans doute trop cruel pour toi. Mais j’espère et je sais que là où tu es maintenant, tu dois te sentir libre. Libérée de ce corps douloureux. De ce poids qui t’empêchait de vivre pleinement. Petit ange, tu as mis tes grandes ailes blanches, et ton cœur pur t’a guidé dans un endroit où le mot souffrance n’existe pas.

Tu t’es alors envolé dans ce ciel magnifique car ici plus rien ne te retiens. Quitte ce manteau, cette peau qui te faisait tant souffrir. Envoles-toi le plus haut possible, respire l’air sain qu’il y a si haut. Sens l’air et le vent sur ton visage. Souris et vis. Ne nous oublies pas mais ne restes pas près de nous. Vole vers un nouvel univers. Vas-y de façon sereine. Car nous le savons tous, ici tu ne faisais que souffrir. Laisses toi porter par le vent. Pars et ne regrettes rien. Derrière toi, tu laisseras une douleur profonde, ancrée dans tous nos cœurs, mais nous serons rassurés de te savoir libre… Alors pars et ne fais pas attention à nos larmes. Elles ne sont que temporaires car plus tard seuls les bons souvenirs resteront.

A Karine (1970-2010)

11 décembre 2010



Report this text