Et depuis aucune peine

skiibow

...

J'ai mendié des larmes à la tristesse

Fait de mes songes des calvaires castrateurs

Abandonnant des bouts d'âme sur les trottoirs

Je regardais inlassablement mes souvenirs, dégueulés et gisant au sol sous le tambour battant d'une pluie ensorcelante


Mais toujours aucune peine


Il était tard, trop tard pour mon corps qui

Mis à nu sous l'ombre d'un soleil menacé

Était crucifié aux lampadaires, se cachant de la lumière

Exposant mes écorchures aux peuples soudoyés

Le requiem d'une douleur passé venait violer ma peau d'un écho fredonné


Mais toujours aucune peine


Il n'y avait rien à faire

Ce jour-là, lorsque le cœur a sonné l'heure de son départ

Je m'en souviens toujours

Et depuis aucune peine


  • Toute la tristesse est bien ressentie à la lecture de ce poème poignant.

    · Ago 2 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • "Jai mendié des larmes à la tristesse " Comme c'est beau !
    On ne peut rien contre ses sentiments...

    · Ago 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text