Etat de conscience modifiée

melie-melodie

Je me promenais, de ça de là, admirant tout ébaubi le passage d'une damoiselle fort jolie, accompagnée, diantre, d'un damoiseau tonsuré : quel dommage, quel gâchis !...

J'imaginais alors qu'elle en aurait bientôt libération et se tournerait vers moi qui en "salivais" (oh, le mot n'est guère élégant).

Moi qui la mènerais vers notre siècle et mon cabriolet, d'où je pourrais lui faire parcourir, à grand vitesse et cheveux au vent, des paysages de champs de colza dont la dorure n'égalerait pas sa blondeur, tout en la persuadant par mes paroles de mon génie.

Que ces instants étaient doux…

Jusqu'à ce que, éveillé en sursaut de mon songe par la pétarade d'une moto, je sorte du rêve que je faisais, chimère aux couleurs chatoyantes entraînant derrière elle l'écharpe d'un impossible possible.

Je repris durement conscience de ma réalité et me suis bien aperçu que cette revenante, voyageuse du temps, n'aurait pas apprécié mon quotidien, où c'est trop souvent d'une boîte de maquereaux à l'escabèche que je me sustentais.

*

Mélie M

*

Texte libre où il fallait mettre les mots suivants : Revenante   -  chimère  -  couleur  -  colza  -  génie  -  maquereau   -   libération  -  ébaubi  -  salive  -  élégance  -  damoiseau  -   tonsure   - cabriolet 

Report this text