Etranger

rena-circa-le-blanc

J’ai appris à tout comprendre,

J’ai appris à les surprendre,

Et j’ai aussi appris à souffrir,

Maintenant, je suis prêt à partir ;

            Je sais me battre, et être immonde,

Je sais aussi devenir ombre,

Dans mon milieu, je sais me fondre

Mais ce n’est pas mon Monde.

            Ici, je ne me sens pas bien,

Oppressé, comprimé, comme un chien

Une bête de foire en cage ;

Et qui ne peut hurler sa rage !

            En moi, sourdement, je gronde,

Personne ne peut me comprendre,

Je ferais mieux de me pendre,

Non, ce n’est pas mon monde.

            Je suis une véritable arme de guerre,

            Je suis un arsenal, oui un monstre,

            J’ai tout ce qu’il faut pour me battre, mère…

            Mais ne suis pas adapté à ce Monde…

            Ma lourde tâche s’achève ici,

Je ne peux utiliser mes pouvoirs acquis,

Et j’ère comme une Âme dans la nuit,

Suis devenu mon propre souci.

            Que suis-je de plus qu’une Âme,

Qui traine chez vous comme un vieux rat,

Qui voudrait bien changer tout ça ;

Et qui a l’impression d’être un blâme ?

            Surtout ne pas me réconforter,

Je ne suis pas des vôtres, je le sais

Mais de ce monde je ne peux m’échapper,

Comme lion en cage, aigle en serre, voyez.

            Ne tentez pas de m’impressionner,

Car je suis plus fort que l’on ne croit,

C’est pour mieux pouvoir tromper ma proie

Alors, les menaces, à éviter.

Rena Circa le Blanc.

Achevé le 08.06.07.

Report this text