Expressions

Hervé Lénervé

Si on faisait un petit tour des expressions que l’on répète bêtement sans trop y réfléchir.

« Dormir sur ses deux oreilles. » Possible, si vous les avez sur le même profil !

« L'exception qui confirme la règle. »

Jamais rien compris à cette expression à la con !

« Tomber sur un os. »

Ok ! Mais on ne tombe, quand même, pas tous les jours et le jour où l'on tombe, il faudrait, en plus, le faire sur un os. Probabilité des plus aléatoirement hasardeuses. On peut dire qu'il n'a vraiment pas de chance ce mec-là, il ne doit pas être marié…  On arrive donc à :

« Avoir une chance de cocu. »

Oui ! Mais seulement si on réussit à refiler sa femme à un mec qui la garde.

« Nul n'est prophète en son pays. »

Est-ce à dire qu'on serait prophète en pays étrangers ?

« Porter aux nues »

Je ne comprends pas comment on peut porter et être nu ?

« Aux quatre coins de la Terre. »

Expression qui remonte certainement au temps où la Terre était encore plate et carrée.

« Faire passer un chameau par le chas d'une aiguille. »

Là, franchement, faudrait vraiment être con, ne serait-ce que pour en avoir le soupçon de l'idée.

« Une arme blanche. »

Il suffit de la repeindre en rouge, c'est moins salissant.

« Etre dans le collimateur. »

Là, je ne dis rien, car je ne suis pas sûr que collimateur veuille dire un homme qui mate des colis ou un amateur de colis, je n'sais pas !

« C'est pas le Pérou ! »

Ok ! Mais c'est par où, le Pérou, alors ?

« Bête, à manger du foin. »

J'ai connu un tas de mec que je trouvais bêtes comme leurs pieds, mais je ne les ai jamais vus manger du foin, ni leurs pieds, d'ailleurs.

« Etre fait comme un rat. »

On a beau, ne pas être beau ! Delà à se faire en rat ?

« Ça se corse ! »

Vieille expression de corsaires Corse.

« Tiré par les cheveux. »

Aie ! A ne pas confondre avec « Tirer le Diable par la queue. »

« Parler de corde dans la maison d'un pendu. »

Ça corde malheur.

« L'erreur est humaine. »

Et réciproquement.

« Friser le ridicule. »

Spécialité de certains coiffeurs.

« Perdre la face. »

Faut y pas, être distrait, quand même !

***

Bon, il y en a tant d'expressions, qu'on pourrait y passer le nuit, oui, même la nuit, si vous préférez. C'est la fête, alors ? Non, c'est la défaite !

Report this text