Faites Entrer L'accusé (Le Dégorgeur De Noisy Le Sec)

stockholmsyndrom

Nous sommes le 27 Juillet 2018 à Noisy Le Sec. Polo est un tantinet stressé, il s'apprête à partir de chez lui pour un rendez-vous galant. 
Pour l'occasion, il veut que tout soit parfait et rien n'est laissé au hasard, il a enfilé son slip fétiche, fait une coupe d'été à ses testicules et s'est enduit le sexe d'eau de Cologne. Devant le miroir, il répète ses gammes, sa palette de jeux de regards inspirés par Robert Redford et son phrasé de séducteur emprunté à Google. Comme il est d'une laideur sans pareil, polo a décidé de tout miser sur l'humour, et pour se faire, il a ingurgité la bagatelle de six best of des meilleurs calembours de Laurent Ruquier en même temps qu'une boîte de spasfon dans l'après-midi, on est jamais trop prudent, il espère ainsi après avoir partagé un bon millésime à la table d'un restaurant pouvoir ramener la grognasse avec qui il tchate depuis quelques mois, car oui, derrière toutes ses mises en scène se cache une réalité des plus urgente, Polo a envie de se dégorger le poireau.
Il faut savoir qu'il a une femme, Irène, qu'il ne touche plus depuis des lustres. Quand il s'éprend de nostalgie, il se rappelle l'époque sauvage où il la déglinguait dans les waters publics d'un kiosque, sur la machine à laver en mode essorage, dans sa Saxo Bic, le lit de ses beaux-parents où encore sur la peau d'ours devant la cheminée du salon de ces derniers.
Trente Ans de mariage.
Quinze années qu'il n'a pas touché sa femme.
Il a désormais remplacé les joies du coït par des plaisirs comme la bière, le quinté+ et la navigation web, Polo surfe tard le soir et les catégories big ass, gang bang, glory hole et autres creampies n'ont plus vraiment de secrets pour lui, il commence même à acquérir quelques bases de la langue de Shakespeare.
Sa femme, elle, n'a pas ce problème. Contrairement à Polo, Irène est plutôt bien conservée. Elle n'a jamais été Sofia Lauren, a toujours trop mis de rouge à lèvres, se maquille à la truelle et porte à ses poignets des bijoux de diseuse de bonne aventure, sans parler de sa chevelure extravagante qui lui donne un air de chanteuse disco seventies, mais Irène épouse les robes serrées comme personne et quiconque comprend le langage du corps ne s'essuierait pas les pieds avant d'y pénétrer.
Elle est coiffeuse et son lieu de travail se trouve juste en face de celui de cet épicier algérien que Polo déteste, comme tous ses cousins d'ailleurs, et qu'elle se tape fréquemment.
Polo sait bien que sa femme se fait ramoner par l'épicier, mais n'en dis rien, c'est ce qu'il sait faire de mieux. Mis à part quelques hochements de tête quand elle lui raconte les histoires de cocufiage, de ménopause, de gosses et de clébards malades ou bien crevés que lui racontent ses clientes, Polo ne porte aucune attention à sa femme. Il loue néanmoins son aspect pratique à effectuer des tâches telles que frotter le sol, réaliser des plats goûtue moultes et variées, payer les factures et sauver les apparences, mais il a à son égard des relents de haine et attend patiemment le jour où ce barbare d'épicier l'entraînera dans son Harem, la lapidera puis la violera avant de lui faire récurer ses chiottes à la Turque comme ont coutume de faire les Arabes avec leurs femmes. Polo est patriote, Charlie, Paris et plus encore Marine, mais c'est surtout un gros branleur qui passe l'équivalent du P.I.B du Burkina Faso en sopalin. Alors un jour il dit stop et décide de franchir le pas en s'inscrivant sur un site de rencontre sous le pseudonyme "LétalonDeNoisy". Sur son profil, il poste des photos de rugbyman bien charpenté et dit aimer le voyage et les sensations fortes, aguerri d'un séjour à La Baule en 82 et d'un tour de delta plane il y a dix années de ça. Les messages pullules mais un en particulier retiendra son attention, celui de panthèrecoquine93, qui lui promet je cite, des nuits félines à lui lécher les couilles. Polo succombe à la verve de son interlocutrice, d'autant plus qu'elle ressemble étrangement à Angelina Jolie, le combo est parfait. Ils disserteront pendant des mois sur la routine du mariage, la devise carpe diem et les bienfaits dermatologiques de l'éjaculation faciale et tomberont peu à peu amoureux. Seulement voilà, les baloches de Polo se fissurant un peu plus chaque jour, il se doit urgemment de faire quelque chose avant qu'elles ne lui explosent au visage, il exprime alors à panthère son désir de la rencontrer physiquement pour rester courtois. Elle partage son opinion et ils fixent illico porno un rendez-vous dans les plus brefs délais. Le jour du fatidique arrive enfin et Polo est anxieux. En effet, il ne ressemble en rien au rugbyman qui court en tanga sur la plage d'Acapulco sur sa photo de profil. 
Pire encore, sa Saxo Bic a beau avoir dépassé les trois cent mille kilomètres, il n'en demeure pas moins qu'elle roule encore, et la Porche Cayenne dont il s'est vanté de posséder à maintes reprises est à des années-lumières de la réalité de son quotidien, mais il pense à toutes les femmes que s'est tapées Gainsbourg, reprend du poil de la bête. Il décide donc de prendre les transports en commun pour rejoindre sa belle. Il s'installe dans le premier bus venu et distingue rapidement deux rangs devant lui un buisson qui lui paraît familier. 
- Irène?
- Polo? Polo mais qu'est ce que...
- Je...
- Qu'esque tu fous habillé en laquet?
- Je...
- Tu?
- Je... 
- Tu?
- Je...
- Tu?
- Je...

Le bus s'arrête tous deux sortent. Irène se dirige vers le lieu de rendez-vous en demandant virulement à son mari d'arrêter de la suivre. Ce dernier lui rétorque timidement que ce n'est pas ce qu'il est en train de faire. C'est à ce moment précis qu'Irène comprend.
- Oh le fils de pute!
- Pardon?
- L'étalon de Noisy?
- Panthère coquine du 93???
- ...
- La salope!!!

S'en est trop pour Polo pour qui cette désillusion est la goutte d'eau qui fait déborder le vase rempli de sa frustration, il n'en peut plus et se dire qu'il va devoir se taper sa femme le dégoûte quelque peu, mais le prochain bus est dans plus d'une heure et ses baloches crient au secours. 
Ce soir là il se tapera sa femme en pleine rue une trentaine de fois jusqu'à ce qu'elle soit remplie à ras bord et décède, il retournera ensuite à son domicile pour attendre sagement qu'elle rentre.

Polo sera jugé pour meurtre, tentative d'adultère, usurpation d'identité et tapage nocturne.
Il sera condamné vingt ans de réclusion et subira une castration chimique. Il se verra aussi refuser l'accès au paradis pour avoir bafoué le saint mariage et devra verser des indemnités à l'épicier Arabe endeuillé.

Il est à ce jour encore en prison et même si les chaumières de France peuvent encore couler des nuits paisibles, il reste encore des questions qui demeurent sans réponses.

Pourquoi les blagues de Ruquier donnent la chiasse? 
Qu'est devenue la Saxo Bic?
Qui a tué le colonel Moutarde?

Des questions qui, soyez en convaincus, demeurent en secret dans les adages du temps.

Report this text