Fille de la Terre

cat-a-strophes

Poésie libre

Crois-tu aux rêves belle Ophélia ?

Y crois-tu toi ? Qui vit de ton trépas ?

L'effeuille sommeil chuchote du noir

Et close paupières de faux espoirs.

 

Si l'inconscient vole de tes éclats,

Tessons de verts au pré peu délicat,

Ô fée ! Lie a ton nom douces illusions

Et fleuris-toi aux hallucinations.

 

Crois-tu aux rêves éclatante opaline ?

Cristallisée dans ta fièvre divine,

Crois-tu au bleu d'un ciel métamorphose

Qui se vieillit au fruit de ta narcose ?

 

Et quand l'éveil se réveille de ses folies,

L'ombre s'efface gracieuse dans l'oubli,

Morphée droguée des rêves hypnotisés,

S'endort brutale aux vives réalités !

Report this text