folie fantasmique

fanche

ou juste trop d'imagination

Je ferme les yeux, dans ce salon.

Fais trop chaud, perles sur mon front.

Devant moi, dansent des points d'exclamations.

ils ondulent, offre en fellation,
leur traits. a mes points, interrogations.

Je suis de trop, sans voir l'horizon.

Trop étroit devient le plie de mon pantalon.

J'découvre cette orgie, j'en reste con.

Est-ce que je risque la prison,
quand je caresse les cuisses aux salons?

De celle qui ont les cheveux si blonds.

Mais déjà les points sont suspensions.

J'ouvre les yeux, vus sur le balcon.

J'aurais aimé embrassé ces tétons,
trop tard la vie reprend son ascension.


Report this text