Funambule

Joelle Eymery

Il était une fois ... 

Un funambule amoureux

D'une araignée, 

Qui essayait de marcher

Sur tous ses fils

De soie, solides comme l'acier,

Sans interrompre

Son avancée au-dessus du vide,

Sans perdre l'équilibre,

Ni s'engluer …

 

Amour impossible ;

Tôt ou tard

Le fil se rompra,

L'araignée mourra,

Le funambule tombera …

 

Mais avouez …

Amoureux d'une araignée,

Ce n'est pas facile.

Entre marcher sur un fil,

Et se perdre, en perdre le fil ;

 

Fil du rasoir,

Fil de la conversation,

Filières incongrues,

Filatures de Roubaix ;

 

Ce n'est déjà pas facile,

D'avancer sur son fil,

Alors si en plus, faut s'encombrer

D'une araignée ...

Même si elle est du soir,

Espoir.

 

Funambule, retrouve ton équilibre,

Songe comme il est étroit

Le fil de ta vie ...

Pourrait-on y marcher

A deux ..? 

 

Peut-être ...

A condition de ne faire 

Qu'un.

 

Moralité :

 

Il vaut mieux continuer

D'avancer sur son fil,

Et garder l'équilibre,

En écoutant les pères

Et non les épeires.

Rester pépère ... 

 

Et oublier le chant des araignées.

(Joëlle Eymery - 2014) 


Report this text