Gédéon Gibon super héros

Christian Le Meur



Chapitre 1: Super héros, certes! Mais...made in France.


Quiconque a, une fois dans sa vie, croisé la route de Gédéon Gibon dit GG le teigneux, en garde forcément des séquelles post-traumatiques. Déjà dans la cour de récréation, ce raz-bitume en culotte courte déambulait l'air sournois, la pensée vicelarde, distribuant coups de lattes et bourres-pif à tous les chouineurs qui passaient à sa portée.


D'année en année, auréolé d'une redoutable réputation de castagneur intrépide, GG le teigneux devint la terreur des pleutres, le terminator des moulineurs en gants de boxe et le héro de ces dames. Sur les conseils avisés de son psy de comptoir, maître charcutier de son état et médaillé d'or de la crépinette Ardéchoise, Gédéon le testostéronien se résigna à assouvir ses pulsions de querelleur dans l'arène internet. Trouvant là moult exutoires à satisfaire son tempérament sanguin et contaminé par le virus, il développa son propre site jubilo-défoulatoire intitulé «Fange de star» . Le succès fut immédiat tant ses uppercuts putrides crachés aux visages des VIP dépassaient en outrance le jus de chique anonyme de son auditoire de frustrés.


Face à cette réussite fulgurante et toujours en quête de talentueux impertinents, des producteurs télé, conscients qu'Ardisson n'atteignait plus son quota de pestilences méthanisées, le remercièrent. A sa place ils intronisèrent Gédéon le cathodique et son new-concept: «Chez Gibbon, tu prends des gnons». Depuis tout le show-biz, le politique en campagne, le pignouf en quête de notoriété se bousculent pour participer à cette foire d'empoignades hebdomadaires.


Chapitre 2:

Fiches signalétiques extra-terrestre:
-Quasar-zarby: Peuple de  la Planète Chachat-one dans la galaxie Markarian 205. Êtres d'amour évoluant dans une sphère de spiritualité énergétique , connectés entre eux par une mystique commune et indivisible.

-Pahul'molack: Peuple de la planète Little-bik dans la galaxie spirale NGC 4565/ Disciples des Quatzar-zarbi dont ils suivent avec ferveur l'enseignement via le livre sacré, le Codex Zarby. Planète dirigée par le grand conseil des Pahul'molack.


Au même moment, à l'autre bout de la galaxie chez nos voisins les extra-terrestres, l'émissaire des Pahul'molack, revient de sa mission auprès les maîtres de l'univers, les admirables, les lumineux, les transcendants Quasar-zarby.

Tous les mille ans et ce depuis près d'un million d'années le grand conseil des Pahul'molack sollicite humblement auprès Quasar-zarby le secret de la conscience énergétique dont ils détiennent la maîtrise. Malheureusement pour eux la réponse reste invariablement la même : Votre évolution spirituelle vers l'harmonie globale est imparfaite, nous percevons encore des ondes négatives,des pulsions agressives. Cette part obscur enfouie dans les tréfonds de votre inconscient se retournera contre vous, générant le chaos. Nous, le peuple Quasar-zarby détenteurs de sagesse absolue et rédacteur du Codex Zarby, ne pouvons vous faire prendre ce risque, poursuivez votre quête. Paix dans vos cœurs sœurs Pahul et frères Molack de la planète Little-bik.


Mais cette fois, de retour sur Little-bik, une voix s'élève au sein du grand conseil, une voix de fourbe, celle du Fourbe-Molack:

- Sœurs et Frères, voilà près d'un million d'années que nous suivons religieusement les enseignements sacrés du Codex Zarby. Ces divins préceptes nous ont permis de gravir les marches du savoir et de la sagesse. Grâce à une stricte observance du dogme Zarby nous sommes parvenus à la maîtrise de la conscience sereine, je dirai même plus: à la connaissance globale. Mes sœurs Pahul, mes frères Molack, honorables membres du grand conseil des Pahul'molack, en vérité je vous le dis, avec humilité et piété, rien ne s'oppose plus à ce que les vénérables Quasar-zarby, ne nous initient à la maîtrise de la conscience énergique. Nous l'avons grandement mérité et j'affirme sans hésitation que leur jugement à notre égard est injuste !.


Moi, le Fourbe-Molack ,grand chambellan du dedans, ministre des sciences et de la foi, ambassadeur du big bang, manipulateur occulte de notre grand conseil, j'ai longuement réfléchi dans mon cerveau et une idée a germée. Par prudence, j'ai soumis les fruits de cette germination fertile à nos oracles Molack, à nos prêtresses Pahul puis j'ai recoupé leurs augures avec le cartésianisme infaillible de notre supra-ordinateur.


Mais avant de vous livrer mon mémorandum, ô grand conseil,un petit rappel .

Nous, les Pahul'molack de la planète Little-bik, numéro deux dans l'organigramme des civilisations les plus évoluées techniquement et spirituellement de l'univers, avons, à la demande des instances du Quantum Intergalactique Planètes Unies ( le fameux : QIPU) pris en charge la surveillance d'une planète chiure de mouche appelée, terre, perdue dans la constellation de la Voie Lactée. Je rappelle qu'à plusieurs reprises, d'éminents ambassadeurs interplanétaires du QIPU se sont émus auprès du Quantum de l'intensité des plaintes de souffrance émise par une multitude d'espèces agonisant en son sein.

Nous, les pacifiques Pahul'molack téléportèrent zone 51 notre glorieux émissaire, le sieur héros commandant Roswell'molack. (Ici, la voix du Fourbe, étranglée par l'émotion se remplit de trémolos chevrotants) A peine débarqué sur le sol fétide de cet antre de Satan, ces protozoaires primitifs criblèrent de plomb notre valeureux Roswell puis, comble de bestialité, le débitèrent façon émincé de poulet et l'emballèrent congelèrent dans de petites boites en plastique estampillées: Secret Défense.


Hors, chers membres du conseil, depuis peu, dans ce pandémonium, nos entomologistes ont repéré un vertébré humanoïde particulièrement dégénéré et pervers, très vraisemblablement le boss du cheptel. Nous le désignons communément sous son identité terrienne : Gédéon Gibon le démoniaque.


J'en viens maintenant au fait. Notre cuirassé transporteur intergalactique se trouve encore en orbite autour du sanctuaire béni des maîtres Quasar-zarby. Du coté de la galaxie voie lactée le portail de téléportation de feu notre héros, le commandant Roswell'molack reste opérationnel. Je propose que nous aspirions l'ectoplasme Gibon le démoniaque sur le trampoline de notre cuirassé transporteur qui aussitôt, par effet de rebond stellaire le catapultera dans le divin sanctuaire.

Décontenancé voir même désemparé par cette météorite cataclysmique qui leur choit dessus, les vénérables Quasar-zarby, divinités incontestées de l'universel paix solliciteront en urgence notre diligence afin de les débarrasser de ce parasite pathogène. Bien évidemment, nous accepterons cette mission d'assainissement mais uniquement, je dis bien uniquement, en échange de notre initiation à la maîtrise de la conscience énergétique.


Tollé d'indignation à l'énoncé de ce plan sacrilège dans la communauté mystique et parmi la majorité des membres du conseil ; Vivas et hourras chez la populace lasse d'attendre le secret de la maîtrise énergétique et surtout son petit bonus qui va avec: l'immortalité,.

Comme l'avait prévu le Fourbe,une clameur d'enthousiasme monte, submerge en un rien de temps toute la surface de Little-bik. Manifestations, pancartes, pétitions«Vive le fourbe!! Votez le fourbe, gloire au fourbe...qu'il agisse!». Le Fourbe-Molack exulte dans ses tentacules en poussant avec sa petite trompe en forme de piccolo des sifflements stridents de satisfaction jouissive.


Chapitre 3: Bref retour sur terre

Deux désagréments hérissent singulièrement le poil de monsieur Gédéon Gibon: se voir servir une bière sans mousse et comme dans le cas présent, être réveillé par le Bzzz vrombissant de dame moustique en quête d'hémoglobine. Fissa le chasseur de diptère bondit hors de sa paillasse de soie et de satin, dégaine sa tapette à mouches modèle XXL et se place à l'affût.

Tout à coup le Gédéon est littéralement liposuccé jusqu'à la dernière cellule sous le regard médusé de sa maîtresse du soir. Du Gibon il ne reste rien, évanouit dans le vortex, slip kangourou et tongs avec.

Trou noir, amas stellaires, physique quantique,années lumières, mathématiques appliquées et tout le tralala qui va avec.

Le temps d'un ricochet, GG l'anti-gravitationnel se retrouve téléporté sur Chachat one, le grand sanctuaire des Quasar-zarbi. Un lieu de sainteté où la transcendance de l'esthétisme côtoie la plénitude du bien dans un équilibre parfait. Tout n'est que beauté et harmonie. Le monde des Zarbi est un monde énergétique qui n'a aucun impact sur le milieu dans lequel ils évoluent en lévitation. Au fil du temps ils ont créé et enrichi spirituellement des cités édéniques et virtuelles qui leur font office de cocon de vie.


La chute brutale de l'astéroïde Gibonien provoque sur Chachat-one stupeur et répulsion. Un Quasar-zarbi, imprudent de naïveté s'approche du fléau qui meugle comme un veau.

A la vitesse de l'éclair, Gibon le guerrier décoche sa tapette à mouche XXL et frappe de toute ses forces l'alien en forme de Coco Fesse volant. Sous impact le petit truc explose littéralement.

Ce cataclysme de force titanesque et mortifère génère immédiatement une réaction en chaîne dévastatrice dans le monde des ex- immortels épargnés depuis la nuit des temps. Semblable à une onde, un tsunami, l'énergie noire dégagée par GG Vador se propage, s'immisce juste que dans les interstices détruisant tout Quasar-zarbi qu'elle rencontre. De plus irrémé-diablement cette déferlante s'alimente et se renforce du chaos qu'elle engendre. En ce jour funeste, semblable aux coco-fesses choyant du cocotier dans la tourmente du typhon, l'un après l'autre les Quasar-zarbi jonchent le sol de Chachat-one .


Prenant conscience que sa chafouinerie vire à l'apocalypse, le transporteur inter galactique des Pahul Molack atterrit le plus rapidement possible sur la planète des Quasar-zarbi, l'ex sanctuaire interdit dans la galaxie Makarian 205.

Abomination! ( Mise en garde de l'auteur: attention âme sensible, ici scène d'une rare violence )

Ils tombent sur notre frère terrien ingurgitant un Quasar-zarbi après l'avoir cuit à l'étouffée. Confrontée à cette incarnation paroxystique de la désolation, l'armée entière des Pahul'molack terrorisée par la puissance du fléau, tombe à genoux et se prosterne .

Un spécialiste dans l'art de la traduction et de la négociation de l'extrême s'approche en tremblant de Gédéon le G' d'ail qui, sur la défensive, arme à nouveau sa tapette XXL de destruction massive, prêt à frapper.


L'émissaire: – Ô grand furieux, argoulet de l'apocalypse et façonneur de séismes, par pitié, épargnez moi de votre courroux. A vos pieds, nous, peuple des Pahul'molack nous agenouillons; Ordonnez et vos désirs seront exaucés


Gédéon:- Mais vin diou de vin diou, trogne à pif et cauchemar ambulant, tout ce que j'veux c'est retournez chez moi !!!


L'émissaire :-– Ô grand architecte de l'indicible tourment, argoulet de l'apocalypse et façonneur de séismes, mille et mille pardons! Il nous est malheureusement impossible de vous réexpédier sur votre planète. Notre technologie bien que très évoluée nous ne permet pas encore d'inverser les polarités du catapultage stellaire. Ô, puissant avorton du Léviathan, choisissez un autre vœux et vous serez exaucé.


Gédéon: ( Nouvelle note de l'auteur: Par respect pour les habitants de la planète terre, je vous épargne les jurons, injures et autres trivialités de notre super héros made in France ) … suite… ben, j'veux d'la bière et des gonzesses!!!


L'émissaire: - Accepte en guise de miséricorde, ô grand fornicateur ventripotent, argoulet de l'apocalypse et façonneur de séismes, une ou plusieurs de nos soldatesses d'élite, femmes de très grandes beautés qui sauront, je vous l'assure, soulager vos fureurs priapiques.



Gédéon: Mais espèce de glandouiou, dans ta famille on est glaouc'h de père en fils ou quoi?. Qu'est ce que tu veux que je fasse de tes femelles à la face de ragondin avec des radicelles en guise de mains. Maintenant ouvre grand tes esgourdes parce que je ne le répéterai pas deux fois. Moi vouloir bière et gonzesses, Sinon…!


Dame amiral Pahul de la flotte intergalactique des Pahul-Molack entre aussitôt en contact télépathico-ondulatoire avec le grand conseil. Mais celui-ci tellement effondré et perdu dans leurs lamentations se révèle incapable de prendre la moindre décision.

Le fourbe-Molack qui avait fourbement tout prémédité se frotte les radicelles et met aussitôt en branle son liposuceur intergalactique à téléportation infernale. Sur planète terre, dans l'autobus qui les mène aux grand palais des congrès de Mexico, il aspire toute la précieuse cargaison de miss univers et de leur chauffeur Pépito Rodriguez qui étaient en chemin pour la célébrissime, la tant attendue, la très festive et hautement culturelle soirée d'élection annuelle des miss monde.

Abasourdis, Pépito et ses cinquante beautés se retrouvent en une fraction de déformation du continum espace-temps sur la planète Chachat-one. Face à eux un bataillon de Pahul'molack armés jusqu'aux extrémités des radicelles et seul, pour les affronter, tapette à mouches XXL à la main , le valeureux Gédéon le ventripotent droit dans ses tongs et Tarzanesque dans son slip.


Sur ces entrefaites et à la vitesse grand V, les maîtres brasseurs Pahul'molack mettent au point un plistron nucléo-moléculaire à fabriquer de la bière pression bien fraîche avec le petit robinet fermoir en céramique blanche vu que l'alimentation de l'abreuvoir est intarissable.


L'émissaire: Ô redoutable spadassin de l'espace, argoulet de l'apocalypse et façonneur de séisme, à votre faciès de migue- la-lune et votre soudaine excroissance pubienne je subodore que vous voilà satisfait. Nous nous retirons, et jamais ne reviendrons vous importuner., Paix sur vous et vos gonzesses


Gédéon : Hey le glaouc'h ! pars pas comme ça. Maintenant que toi et tes zazous on est devenu potes, j'vous invite à gueul-et-tonner en compagnie d'ma tribu de pin-up. Y'aura du coco fesse grillé avec une pinte de mousse bien fraîche !


Chapitre 5

Rassuré sur l'avenir de sa planète, le Fourbe-Molack, s'inspirant de ses observations sur la diplomatie terrienne ordonne, pour haute trahison et fraude fiscale, l'arrestation et l'exécution des membres du grand conseil. Dans leur autocritique express les félons autocrates confessent avoir, par soif de pouvoir, manipulé de génération en génération l'ensemble du peuple Pahul'molack . Tous les exemplaires de la bible en disgrâce, le codex Zarbi, sont aussitôt brûlés en place public.

Sous le règne libérateur du Fourbe-Molack et de son épouse Pahul la sournoise, les Pahul'molack redécouvrent enfin, après une si longue abstinence, le plaisir de s'étriper joyeusement. Pour canaliser l'impulsivité de la meute sanguinaire, le Royal-fourbe décrète, sans fausse route, l'absorption de la planète des Gluty, dont ils ne font qu'une bouchée ,avec pillage complet et mise en esclavage des rares survivants.


Chapitre 6 :

Près d'un siècle plus tard: Sur l'ex planète Chachat-one rebaptisée planète Gédémonde ;

Après le décès suspect de Gédéon III dit le freluquet, petit fils de feue son altesse sérénissime Gédéon Gibon 1er dit Le Conquérant, tout part à vaux de bière.

Un groupuscule libertaire inspiré des théories révolutionnaires du défunt dissident le Ché-Pépito se permet d'exiger le libre accès au sanctuaire sacré renfermant la précieuse source gouleyante et les reliques votives, symboles du grand commencement, la redoutable tapette XXL, le slip kangourou du vénérable et sa paire de tongs.

Irrémédiablement la pression monte, les esprits s'échauffent. Ne trouvant plus d'issue, la tribu des Gédémondiens décide de consulter Mère-Ancienne, la dernière des mères, l'ex miss Finlande.

Mère ancienne vivote dans son tipi au fin fond de nul part en attendant le grand départ.

La clique de godelureaux, armée de redoutables tapettes lances pierre et tapettes casses tête débarque devant sa tanière. La plus que centenaire, assise sur un rondin de bois, le regard extatique et la cataracte bien installée les écoute déblatérer sur leur lutte de pouvoir. A droite les réactionnaires défendent la légitimité des rejetons de Gédéon 1er le père primitif , à gauche les adeptes de la novlangue exigent une démocratie participative directe et de toutes sortes de billevesées du même acabit. Et ça jacassasse, ça caquette, ça menace.

Exaspérée, Mère Ancienne la chamanesse lève sa canne et la basse cour fait silence.


- Dame Chamanesse: ( Initiée au langage Gibonien) Ramassis de mécréants congénitaux, si vous la fermiez vous pourriez entendre les esprits bienfaisants vous implorant de respecter l'équilibre de ce nouveau monde; Vous percevriez alors, bande de mollusques consanguins, l'énergie de paix qui règne ici bas. . Venant du monde autre et communiquant avec moi, ces messagers qui se fond appelé Quasar-zarbi, vous rappellent sans cesse qu'ils vous font don de ce paradis pour qu'enfin vous et votre descendance de dégénérés puissiez découvrir l'amour et la fraternité.


Comprenant que Mère Ancienne la chamanesse commençait, à gravement disjoncter du disque dur, la cohorte des vilains la remercia pour ces prophéties à deux balles et prirent congé.

Le lendemain pour calmer les tensions, ils s'engagèrent dans une guerre préventive et fratricide. Mère-Ancienne elle, rejoignit ses ancêtres dans l'autre monde.


Epilogue :

Les Quasar-zarbi avaient patienté près d'un million d'années pour qu'enfin émerge du lot des léthargiques Pahul'molack, l'hyper agité Fourbe-molack. Un million d'années à manipuler ce peuple de timorés en leur faisant miroiter le secret fantaisiste de la maîtrise énergétique.

En effet, pour que les divins Quasar-zarbi puissent franchir l'ultime porte, l'étape luminescente, il leur fallait réaliser la connexion globale de tous les esprits de la communauté. Et seule, l'intervention d'une calamité venant de l'extérieur pouvait déclencher cette onde noire, ce cataclysme mortifiant qui libérerait leur esprit prisonnier de cette enveloppe charnelle en forme de coco-fesse devenu aussi inutile, qu'encombrant.

Grâce à l'intercession providentielle de Gédéon Gibon , super héros made in France, l' ineffable Esprit Zarbi, d'une puissance énergétique incommensurable put enfin migrer vers un au delà parallèle. En ce lieu de total néant, modelant la matière, le grand esprit Zarbi créa un nouvel univers, l'univers Zarbi.


Report this text