Grand Principe n°7 : L'inconnue de la gare du Nord

noiprox

Sachant qu'un train de type TGV parcourt une distance de 200 kilomètres à 300 kilomètres/heures, qu'il quitte la gare avec dix minutes de retard et qu'il y a des travaux sur la voie, quelle est la probabilité que je revois cette déesse blonde aux yeux bleus qui composta mon coeur au moment où je retirais mon billet ?

Réponse : aucune. Mathématiquement, j'ai plus de chances de mourir étouffé par un bretzel que de croiser à nouveau le chemin de fer de ce magnifique spécimen de l'espèce humaine. Je ne la reverrais jamais et c'est sans doute pour cette raison que je m'en souviendrais toujours. Je me rappellerais alors de ses cheveux volant au vent, de son épaisse couche de maquillage waterpouf qui gardait secrète la douceur de sa peau et de sa candide et attendrissante façon de ne rien comprendre pour faire durer la conversation. Et quand l'image de son visage dans ma mémoire s'estompera, alors je l'idéaliserais en l'élevant au rang d'idylle inachevée.

Ce fut bref mais intense. Elle m'aborda sans préliminaires, simplement en pointant sa magnifique paire d'yeux clairs. Le Soleil l'éclairait de ses rayons célestes et je crus d'abord halluciner, encore sous l'effet de la célébration d'un saint patron irlandais dignement honoré, mais la demoiselle semblait bien réelle. Visiblement décidée à prendre son ticket, je pouvais sentir qu'elle attendait mon départ mais ne le souhaitais pas et comme par magie, ou par logique, la machine de la SNCF l'avait également compris et cessa de fonctionner pour prolonger l'instant dans toute sa beauté. Après quelques minutes de timides hésitations, la belle finit par s'enfuir vers une nouvelle destination, ne me laissant pour unique bagage que le souvenir de son sourire.

Certains croient au destin et j'aime me persuader que j'en fais partie. Simplement par pur plaisir égoïste, pour savourer ces émotions éphémères. J'aimerais croire que cette rencontre ne fut pas le fruit du hasard, qu'elle résulte de l'addition de mes précédentes actions et que leur interaction m'a conduit à ce moment là en ce lieu précis. J'aimerais penser qu'une instance suprême et invisible s'amuse à entrelacer nos destinées et les fera à nouveau croiser afin que nos deux êtres trouvent un bonheur qu'ils n'ont pas cherché, qu'ils n'ont même pas espérer. Je saurais alors la reconnaître, elle parmi les autres, guidé par une force inconnue qui me mènera pas à pas sur la voie de notre nouvelle rencontre et m'offrira la chance de transformer la coïncidence en romance.

Et si mon destin est entre mes mains, alors la prochaine fois je prendrais au moins son numéro...

Report this text