Haïku

mara

Les chênes trop faibles,

dans l'air, se désagrègent.

Mais, toujours, ils osent!

Report this text