HAÏTI

Véronique Maitressfemme

HAÏTI

Sous leurs pieds

Quand tout tremble

Le temps semble

Pétrifié.

Sans pitié

Tout s’écroule

Sur la foule

Affolée

Par milliers

Pierres qui roulent

Sang qui coule

Vies brisées

Par milliers

Des corps tombent

Hécatombe

Et charnier

Prisonnier

Des décombres,

Tombe sombre,

Asphyxié,

Assoiffé.

Mourir seul

Sans linceul,

Oublié

Rescapés,

En silence,

Ils avancent

Hébétés,

Yeux levés

Vers le ciel.

L’Eternel

Est muet

Indignés

A plein Jets

On leur jette

Des bouées.

Nous montrer

Solidaires

De ces frères

Eprouvés

Puis, mon dieu,

Le temps passe.

Tout s’efface

A nos yeux.

Oublieux

De leur sort

Sans remord,

Silencieux

Report this text