Homoparentalité

onizuka

J'aimerais aujourd'hui rendre hommage à ma soeur

Oh! Mages, hammams et masseurs

Si vous pouviez sans cesse la dorloter

J'aurais aimer la traiter comme une princesse

A l'époque du Club Dorothée

Comme tout bon grand frère qui se respecte

Je lui ai fait vivre de fières affaires infernales

Laissant planer au dessus d'elle le spectre

Qui si elle m'emmerde, ça allait finir mal

Mais bref, je ne suis pas la pour réécrire le passé

Et depuis longtemps déjà j'ai fait ma pénitence

Les peines d'avant finissent toutes par se tasser

Et c'est ce qui vient ensuite qui a de l'importance

Ma soeur aujourd'hui a 29 ans et est gendarme

Arpentant les campagnes de Charente au service de l'Etat

Elle n'a jamais été du coté des gentes dames

Plutot une sportive capable de se mettre dans de droles d'états

Vers ses 18 ans, fan de Mylène Farmer et de Mécano

Elle a fini par accepter sa séxualité

Le sang bouillait dans ses canaux

Quand une femme avec une femme fut son actualité

Je ne veux pas revenir sur cet épisode

Quand il a fallu aux autres le faire admettre

Pour moi tout était désormais en ordre

Et puis ça m'arrangeait qu'elle kiffe pas que mes potes veuillent lui la mettre

Mais aujourd'hui, addulte, responsable et amoureuse

Elle se retrouve face à un scandale hyppocrite

Elle lutte pour devenir une mère heureuse

Et ne le peut car aucun loi n'est écrite

Je veux donc vous parler d'homoparentalité

Et je sais que je vais choquer certaines mentalités

A t'on le droit d'empêcher une femme de materner?

Elle pleure...

Croyez vous que c'est le sexe qui rende le bonheur d'un enfant éternel?

Moi qui bosse avec la jeunesse depuis plus de 10 ans

J'ai vu les ravages que peuvent causer certains couples hétéros

Alors ne me prenez pas pour un médisant

Si je vous dis que votre séxualité ne fera pas de vous des parents super héros

Vous allez me dire qu'ils ne peuvent pas faire des gosses

Que ce n'est absolument pas naturel

Elle pourrait se taper n'importe quel mec bourré pour qu'il l'engrosse

Et on ne refuse pas aux hétéros l'insémination artificielle

Elles devraient pour cela aller jusqu'à Barcelone

En 20 ans ici nous sommes devenus rétrogrades

Devoir s'enfuir pour devenir mère, c'est etre prise pour une conne

Imaginez l'image que la loi lui renvoit dans le mirroir quand elle s'y regarde

Des études belges et américaines ont prouvé pourtant

Que ça ne changeait rien pour les enfants

La vérité sort de leur bouche généralement

Plus de 100 000 en France vivent avec des homos au moins de temps en temps

Mais le pire dans cette histoire

C'est la non reconnaissance pour le conjoint

Si la copine de ma soeur avait un bébé, cet espoir

Et quelle mourrait dans 10 ans, ma soeur qui l'aurait élevé pour lui ne serait... RIEN

Ma soeur porte l'étoile jaune au sein du gettho français

Qui la prive de toute reconnaissance humaine

c'est une mère potentielle, citoyenne modèle à qui on inflige le ventre percé

Prenez bien au delà de toute morale la dimension de ce phénomène

Aujourd'hui en France, il est des familles heureuses qui se cachent

Dont le droit de protection de leur enfant est annihilé

Et c'est cette hyppocrisie religieusement pudibonde sur laquelle je crache

J'embrasse par contre quelles qu'elles soient toutes les familles liées.

Onizuka

Signaler ce texte