Hymnologie

Rébecca Brocardo

Slam
Tu vois c'est drôle comme tout recommence tout le temps
Le temps c'est pas de l'argent mais c'est bien le prix du sang
Tu construis ton chef d'œuvre sur les ruines de celui d'avant
Qui t'as donné l'empire de tout détruire en avançant ?
 
C'est comme la vie de ce fou qui voulait toucher le ciel
Parce qu'il se croyait assez fort pour s'inventer des ailes
Quand il est tombé partout on a parlé de lui
On l'a élevé au rang de chercheur ou de génie
 
Tout a une fin mais pour la mienne je voudrais de l'art
J'irai graver ma trace fossilisée dans l'histoire
L'histoire a montré sa spirale et c'est comme un appel
L'appel de ceux qui veulent monter plus haut avec leurs ailes
 
La Terre tourne, mais nous on fait du sur-place
On croit se sentir fort en s'inventant une nouvelle race
Tu veux choisir ta vie alors que c'est elle qui t'a choisi
Ça fait trois cent mille ans que tu répètes tes conneries
 
Pourquoi tu crois qu'ils racontent tous « comment je m'appelle ? »
C'est parce qu'ils se veulent plus puissants que la puissance même
Personne n'a dit qu'un jour ou l'autre il faudrait en finir
Que dans la bulle du big data on ne voyait plus d'avenir
 
Laisse-moi t'écrire un algorithme au-delà de la tendance
Faire le produit de tes valeurs en jouant dix coups d'avance
Je te promets des secousses dont t'es pas prêt de te remettre
Le jour où ta folie aura détruit toute ta planète.
--
Illustration par Régis Eloi (art jeune) Course dans la jungle 2
Report this text