entre-deux

promeneur-solitaire

 entre temps...

Dans le creux de tes reins
Mes lèvres j'ai posé
Elles étaient douces comme mes mains
De baisers en baisers ...tu m'as désiré!
 
Entre tes deux seins
Mes doigts t'ont effleurée
Ils étaient doux et légers
De caresses en caresses sans fin !
 
Sur ta chair encore hâlée
Mon regard t'a chatouillée
Il était doux et pénétrant
De feu en feu ton cœur brûlant !
 
De part en part
Mes mots t'ont réveillée
Ils étaient doux et pleins d'égard
De seconde en seconde tu t'es rapprochée ..
 
Entre tes deux cuisses,
Mes lèvres ont plongé
Eveillant ton intime précipice
D'une lèvre à l'autre tu fus exaucée.
 
Au fond de tes yeux ai déposé ma tendresse
Un millier d'étoiles t'ont éclairée
Déclenchant une folle kermesse
De lumière en éclats, tu fus inondée.
 
Entre tes fesses, mes doigts t'ont possédée
Ils étaient doux et forts et tendres
Première fois, tu fus incendiée
De haut en bas, j'ai voulu t'apprendre

Entre tes craintes et espoirs
J'ai glissé mes sourires
Provoquant désirs du soir
Et tes envies mon empire



Report this text