Insectoides

franekbalboa

Alors qu'il prenait tranquillement sa journée, il remarqua un point noir dans le ciel. Il l'effaça assez vite, se convaincant qu'il s'agissait de son imagination. Après deux heures à s'occuper de ses résidents, il fut alors stupéfait de voir que le point s'était transformé en cercle. Le ciel était très clair et la température hivernale laissait peu de place au doute, il y avait quelque chose. À peine avait-il eu cette pensée que le cercle grossit pour devenir un véritable gouffre. Après quelques instants en sortirent des créatures étranges.

Insectoïdes leurs dards semblaient être des armes et leur air menaçant n'augurait rien de bon. Après quelques instants et une centaine de ces monstres sur place, un immense bourdonnement se fit entendre et les créatures se dispersèrent par groupes de quatre. En quelques instants il en eût deux devant lui qui tentaient de percer la vitre. Elles n'eurent pas la possibilité d'aller bien loin puisqu'une énorme lance les transperça de part en part, elles s'embrasèrent juste après, comme si leur fin était due à une combustion. Il fallut quelques instants au garçon pour réalisait ce qui se passait. Une femme était désormais face aux deux autres monstres armée de deux lances et se battait férocement avec ceux-ci. Elle en déchiqueta un puis le second la fit valser a travers la vitre. La force du choc projeta le garçon vers l'arrière. Elle lui hurla :

"Virez bordel! C'est un putain de champ de bataille, dégagez mettre le monde a l'abri!"

Elle se releva et fonça de nouveau sur le monstre qu'elle abattit sans ménagement. Après quelques hordes elle fut rejointe par deux autres combattants. A trois ils éliminaient facilement leurs opposants et commencèrent à avancer. D'autres se joignirent au combat alors que les insectes se faisaient toujours plus nombreux. Ce fut à ce moment qu'un vrombissement semblable à celui d'un avion se fit entendre, une créature bien plus grandes que les premiers assaillants arrivait. Elle avait des pores d'où sortaient les monstres et mesurait une bonne vingtaine de mètres de haut. Repoussante, elle ressemblait à une immense reine, ce qu'elle était sans doute. Elle se mit à envoyer des sphères dans les airs qui retombaient avec un immense fracas électrique. Les cris, les flammes, les monstres, tout ce bruit était assourdissant. Les guerriers avaient fort à faire, continuant inlassablement d'éliminer les enfants de la reine. Malgré cela il y en avait toujours plus. C'est à ce moment qu'un vieil homme que l'on croyait muet parla, de son fauteuil:

"La voilà ma dernière épreuve. Tu m'as gâté, mon cher destin."

Le garçon stupéfait s'arrêta. Lui? Parler?

"Merci beaucoup mon petit. Tu t'es bien occupé de moi, c'est maintenant le moment de partir."

Il s'envola alors. Toujours dans la même position, les mains liées ensemble. Quelque chose le faisait flotter dans les airs, et le garçon le salua simplement, impuissant qu'il était. Derrière le vieil homme, la vitre se reconstitua alors qu'il était dehors. Puis il s'envola et son apparence changea. Sa peau devint légèrement écailleuse et ses yeux bruns prirent une teinte d'un bleu électrique alors qu'il grandissait également. Il marmonnait dans une langue incompréhensible, et de nombreux rayons furent éjectés de son corps pour atteindre les combattants qui furent instantanément soignés. Dans le même temps il s'approchait de la reine, et après quelque instants, ayant semble-t-il atteint sa taille maximale, il l'enserra dans ses immenses bras, ses doigts de changeant en pieux qui se plantèrent dans le monstre. La reine ouvrit une bouche immense et accrocha l'épaule du vieil homme.

Tout se figea alors. Seuls les combattants et le garçon bougeaient. Quelque chose se passait. Alors que la gorge du vieux géant commençait à saigner abondamment, mais il souriait toujours. Le garçon tenta de crier mais rien ne sortit de sa bouche, cependant le vieil homme sourit et les pieux plantés dans le corps de la reine s'epaissirent.

"Tu as compris? Chaque degré d'énergie que tu m'absorberas sera de nouveau absorbé par ces pieux. Nous sommes liés désormais. Comme jadis."

Une explosion tonitruante retentit alors qu'une petite onde de choc qui s'accentuait alors qu'elle progressait. Une femme hurla quelque chose que ne put entendre que le vieil homme.

"Vous êtes tous bien forts, vous avez tous bien progressé, il n'y a que ce garçon... Il a si bien su s'occuper de moi, à vous désormais mes amis, de vous occuper de lui."

Son visage pivota sans que la tête ne bouge. Le garçon fut déboussolé par ceci, mais voyant la tête de l'homme lui faire face en souriant. Des larmes se mirent à couler de ses yeux électrisés, et un sourire sincère apparût.

"Merci pour tout, je te lègue tout ce que j'ai..."

Le garçon sentit ses genoux lâcher. Et un immense orbe apparût, absorbant les deux immenses corps, tandis que le temps semblait reprendre son cours normal. Les combattants pleuraient tous, et frappaient sans ménagement. La puissance des insectes semblait diminuer au fur à mesure de leur annihilation... Puis on entendit plus de bruits que quelques pas et quelques voix. Après de longues minutes à pleurer, le garçon s'aperçut finalement que beaucoup de combattants étaient arrivés et d'autres arrivaient encore. La jeune femme qui était arrivée en premier, blessée au visage se mit au premier rang et cria quelque chose dans la langue étrange que le vieil homme avait employée. Tous s'inclinèrent devant le garçon qui ne comprenait rien, et après quelques instants, alors qu'il sentait quelque chose l'écraser, il s'évanouit.

Report this text