- J'AI FAIT UN VOYAGE DANS LE TEMPS -

Su Kil Nam


J'ai fait un voyage dans le temps

-   Par où commencer … ? par où commencer ? si je commençais par le début je ne serais pas plus avancer … Non, si je commençais par la fin, je n'en aurais pas terminé. Et si je commençais par le milieu ? par le  milieu ? au fond qu'est-ce que le milieu d'une histoire quand cette histoire est la nôtre ? le milieu d'une histoire ??? Intéressant ??? commencer une histoire par son milieu, c'est un peu comme manger un menu par son plat principal avant son entrée … ??? j'en deviens subitement dubitatif … hummm. Ça devient verbalement gastronomique quand nous pouvons nous repaître de belles phrases et de beaux mots. Mais tout ceci n'a rien à voir avec ce que j'ai le désir de vous relatez. Ressentir les choses par le sens des mots que nous vous livrons. Faire vibrer nos émotions par substitution ou encore imaginer une vie au-delà de toute imagination, si tant soit est que l'imagination peut avoir une limite.

-   Tel est la magie qu'un écrivain peut faire sortir de son écrin. Un Magicien des mots, le sorcier du verbe, l'elfe de la grammaire, l'empereur du vocabulaire, le policier réglant la circulation du sens et de l'imagination. Il fait sortir du bout de sa plume  tout le charme d'un envoûtement littéraire dont le lecteur est membre honoraire. Ce n'est pas « Dynamo » mais c'est dynamique

-   C'est beau hein ? mais ce n'est pas ce que je voudrais partager. Un exemple parmi tant d'autres pour enjoliver les  choses que le moral réprouve ou doute.

-   Nous vivons une période où pour nous faire gagner du temps, indirectement de l'argent, nous suivons l'évolution de la communication. Parfois de plein gré et parfois contre notre gré. Raisonnement simpliste ? vous croyez ? ouvrez les yeux, regardez autour de vous. Tenez, faites un essai, si vous prenez le métro que remarquez-vous ? On se retrouve en sous-sol pour prendre le métro, je dirais plutôt cette espèce de fricadelle qui a subit les ravages du temps. Pourquoi je décris le métro comme une fricadelle dont la date est plus que dépassée. Pour ces nombreux points communs. 1. La couleur ? La couleur du métro est grise avec des tâches sur la carrosserie. D'après vous quelle couleur à une fricadelle dépassé par la date ??? 2. L'odeur ? Surtout quand il fait bien chaux et que le wagon a voyagé toute la journée. Combien de fois, au moment de rentrée nous nous sommes heurtés à un mur invisible construit avec des briques dont la matière première ce sont les germes, chaleur, sueur en suspension ??? La même odeur s'échappe des fricadelles mis à la poubelle. 3 Connaissez-vous les ingrédients de la fricadelle ??? Tous les abats et graisses des bêtes abattue le matin même. Une diversité culinaire  que nous retrouvons dans les stations de métro. La même diversité dans une saucisse roulante. Bxl, ville cosmopolite. Attention, ce n'est pas une discrimination de race que je décris mais une réalité que nous ne connaissons que trop bien. Plus on va vite moins on a de temps. L'ordinateur à changer notre façon de concevoir la vie. Son évolution nous permet de communiquer à une vitesse bien plus supérieure qu'un clignement de cil.

-   que nous le voulions ou non, nos habitudes changent ce qui engendre une révolution où pour finir nos relations deviennent de plus en plus virtuels.

- Cette assertion est à mes yeux une affirmation.

- Reprenons l'exemple de notre fricadelle. En plus de n'être pas très saint pour la santé, par ses ingrédients, si on regarde les ingrédients sur un plan quantique, ce ne sont que des molécules, cellules et autres fonctionnant grâce à l'interaction de chacun. Ce sont toutes ces interactions qui donnent le parfum et la consistance à notre saucisse cuite. Que remarquons- nous quand on rentre dans notre fricadelle du futur ? Des visages penchés sur ou pour certains dans leurs Smartphones, tablettes ou autres. Comme des molécules ou des cellules, ils interagissent entre eux sans savoir que peut-être que la personne qu'il ou elle appelle se trouve peut-être à côté d'eux. 

- J'arrête ma comparaison car mon intention n'est pas de vous dégoûter des fricadelles, quoique … Personnellement, comme tout bon belge (c'est marrant ce que j'écris, je suis asiatique qui a toujours cru qu'il était Norvégien pour découvrir qu'il était Asiatique), je disais comme tout bon belge j'aime les moules, les fri….. et la bière (parfois un peu trop, burps ! pardon)

   - Nous vivons une époque où nous croyons contrôler notre vie mais la réalité est bien autre. Je ne développerai pas les motivations de mes assertions, je ne voudrais pas donner des idées aux amis des théories de conspirations. Tout ceci fait surgir une petite anecdote à mon esprit. J'écrivais un monologue sur les pensées d'un psychopathe. Pour faire cour, le texte relate la réflexion d'un psychopathe sur le plaisir qu'il ressent quand il torture ses innocents. Mon personnage prenait un désir et un plaisir morbide à s'étendre sur les détails. Une fois finis, je l'ai fait lire par une personne qui après l'avoir lu m'a conseillé d'aller consulter …

- Il y a des choses dans la vie que nous n'apprenons pas dans la vie ou dans les livres. L'amour, la tendresse, la douceur, la joie, la paix tous ces adjectifs pour essayer de définir ce qui fait que la vie, pas la virtuelle, la vrai vie   celle qui nous donnent la certitude que nous savons aimer et haïr, se faire la guerre pour pouvoir faire la paix, être dur pour pouvoir étendre sa tendresse, avoir de la rancœur pour pouvoir mieux pardonner, … tous cela ne se trouvent pas dans les livres mais dans ce qui nous entoures. On oublie souvent que tous les soirs nous avons un coucher de soleil différent, dans les nuances du temps s'affichant par les teintes du ciel et qui laisse passer le marchand de sable pour nos nuits en liberté. Un exemple parmi tant d'autre …

- L'homme va dans l'espace, a été sur la lune, il prévoit un voyage vers mars depuis   15 ans et il n'est pas capable d'éradiquer un simple rhume ? L'homme crie  à la démocratie, à l'égalité des droits et des races et pourtant, beaucoup ferment leurs portes aux principes élémentaires des droits de l'homme. L'homme revendique son autorité sur son prochain alors que bien souvent il marque le silence face à sa propre femme.

- Pourquoi écrire tout cela ? Un coup de gueule ? Ecrire comme je parle ?

- Une réflexion qui m'est survenu le jour où mon Pc est tombé en panne, suivit de mon téléphone et d'un piratage informatique. Je me suis retrouvé quelques jours sans ordinateur. Je me suis rendu compte que toute ma vie était dans mes bases de données, sauvegardes, backup et tout le tsoin-tsoin. Le premier jour je me demandais ce que j'allais faire … pas de tv, juste mon téléphone … quoi faire et je me suis rendu compte que j'avais des romans devant moi. Oui des livres et ces livres attiraient mon attention. Comme si la vie des mots sifflait à travers la couverture et les pages pour me rappeler à mes premiers amours. Je n'ai pas fait l'université, ni l'I.N.A. mais j'ai l'œil et du bon sens (heureusement). Les jours suivants, j'ai pris la peine d'ouvrir les yeux mais aussi mes oreilles et maintenant vous lisez mon ressenti.

- J'écris pour soulever l'intérêt des mots, de leurs sens, de leurs définitions, de leurs utilités, l'écriture … la magie des pensées et des sentiments car sans parole ou sans audition, la parole des mots n'a pas besoin de son pour se faire comprendre. Bien peu savent interpréter des mots jadis écrit pour soulever des idées et mener des révolutions. Nous avons beau vivre une époque exceptionnelle mais nous aurons toujours besoins de mots et de phrases pour pouvoir se faire entendre. Même en informatique, les mots, leurs places, leurs sens sont importants pour écrire des lignes de codes.

- Si je prends autant de plaisir de donner des détails et des explications c'est pour que votre esprit puisse vivre les phrases qui donnent du sens aux mots. Souvenez-vous de mes détails sur la saucisse géante ??? Hein, l'odeur et le bruit ??? Vous le lisiez en vivant votre propre expérience. Quand j'ai enchaîné avec mon problème d'ordinateur, qui n'a pas ressenti la même émotion face à ce problème ??? La preuve que les mots ont une portée sur nos pensées.

- Je n'ai plus de synonymes dans ma base de données pour vous faire l'éloge des mots et des phrases. Je ne peux que vous invitez à explorer par vous-mêmes ce que la beauté elle-même ne peut définir.

- Je terminerai en reprenant un proverbe oriental : «  C'est dans l'abondance du cœur que la bouche parle. »

 

Report this text