J'ai trouvé mon homme.

mglow

Miam.

J'ai honte de savoir qu'il me regardait,

Depuis tout ce temps.

J'ai honte d'avoir essayé tant d'hommes,

Depuis tout ce temps.

D'avoir goûté au liquide qui coulait d'eux,

D'avoir osé toucher à leurs membres, à tous.

Il y en avait des longs, des petits, des gros, des minces…

Des noirs, des blancs, des bruns…

Des gouteux, des horribles, des mous, …

Et pendant tout ce temps, celui qui m'allait se tenait là,

Entre la rivière et le buisson.

Celui qui m'attendait, corps à l'air m'observait,

Me voulait, me transperçait de son regard…

Et, je jouais dans cette nature. Je voulais toucher, me laisser aller.

Je voulais manger l'homme, je voulais me bourrer.

Mais, je n'ai jamais vraiment aimé. Je n'ai jamais senti ça.

Ça n'était pas comme dans les films.

C'était bien… Juste bien.

 

Et puis, je me suis avancée jusqu'à ses pieds,

Je me suis abaissée jusqu'à ses pieds et je les ai embrassé.

Je me suis couchée sur son tronc,

Je me suis laissé faire,

Je ne me suis pas blessé cette fois, non.

Et, j'ai entendu les histoires des hommes et des femmes qui en découlaient.

J'ai senti l'odeur brute du savoir.

J'ai bien aimé cet arbre.

J'ai bien aimé son liquide, sa sève

J'ai bien aimé son corps en vague…

Je l'ai trouvé. Mon arbre.

Report this text