Jayne

Marcel Alalof

Le passé

                                                                  

Il l'entendit dire que Jayne Mansfield  avait un quotient intellectuel de 160,nettement supérieur à son tour de poitrine de 101.Il visualisait mieux le tour de poitrine et aussi son port de tête qui mettait tout le reste en valeur.Et pourquoi parler du quotient intellectuel d'une starlette en décolleté devant son public ?Et comment vérifier le Q.I. ?Bref,il avait envie de partir.

Le Président du festival se rapprocha d'elle au milieu de la foule pour l'interviewer.Il était si petit que sa tête arrivait au milieu de la poitrine de la star.Il était immobile à côté d'elle,la tête tournée de l'autre côté,parce que s'il se tournait vers elle,il la regarderait dans les seins.

Cette présentation lui sembla complètement dépassée lorsqu'il réalisa que Jayne Mansfield était morte tragiquement en 1957.Ces images noir et blanc,ces hommes gênés par de belles dames,tout datait.Il ne ressentait même pas de mélancolie,puisqu'il n'avait jamais connu cette période,qu'à l'époque il n'était pas né.Quand même,tout enfant,il avait été fasciné comme dans un rêve par les mensurations irréelles de ces blondes péroxydées des années 1950.

Et puis,il y avait cette phrase prononcée par son père,à l'époque où il ne comprenait pas encore tout ce qu'on lui disait : »La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a ».

Report this text