Je leur dirai que j'ai aimé vivre

Neptune

Ils diront sûrement que j'étais folle, que je n'avais plus toute ma tête, que seule, je n'y arriverais jamais, que mes rêves s'échoueront sur le banc des vanités.

Je leur dirai qu'ils avaient tort, que mon espoir ne s'est jamais éteint, que j'avais raison d'y croire, que rien ne s'arrêterait là, que ma vie en vérité, ne faisait que commencer.

Ils diront que mes séjours en hôpital psychiatriques étaient fondés, que jamais je ne progresserais, que mes démons existaient, que jamais, je ne les combattrais.

Je leur prouverai que je suis devenue quelqu'un d'autre, que malgré tout, j'ai continué à avancer, la tête haute, que je n'ai plus peur, que tout ça, à présent, c'était du passé, que j'étais plus forte qu'eux.

Ils affirmeront que je me tuerais, dans un accident de voiture ou d'une overdose parce que c'était sûr que j'allais replonger, que mes faiblesses étaient là, et que je n'étais qu'une pauvre droguée.

Je leur montrerai mes cicatrices, celles que je me suis moi-même infligée, celles qui m'ont forgé, je leur expliquerai simplement que je vais mieux.

Signaler ce texte