Journal aléatoire d'un alcoolique en sevrage

lafaille

Jour n°9

J'ai vomi tout mon repas. Fout-Le-Camp, inquiet, m'a suivi dans les toilettes. Je n'ai pas dormi de la nuit, peut-être assoupi une heure, je ne m'en souviens pas, mon cerveau me fait défaut. Promenade du matin, je rencontre une vieille copine de fac, mariée, trois enfants. Célibataire, un chien. Elle me rit au nez.  Que la vie peut être cruelle. 9 ans que je ne l'avais pas vu. Elle ne m'avait pas manqué. Enfin, au début si. Après notre histoire, si l'on peut parler d'histoire, à peine un an lorsqu'on a plus de 40 ans , c'est comme si à 15 ans nous parlons d'histoire au bout d'une semaine. Enfin, finalement, je n'ai pas d'avis, je ne sais pas pourquoi je m'étends sur des sujets qui ne me concernent en rien. C'est pas pour moi ça ce truc, l'amour, quelle idée. Les femmes, des appels à l'alcool et à la défonce. Pense à ton chien. Cette vieille copine donc me dit au revoir en me claquant une tape dans le dos, je lui fais pitié, avec mon faux air de je ne m'y intéresse pas. Elle m'emmerde, encore une.

Je fais courir Fout-Le-Camp, il profite de cet air de fin d'après-midi, entre le coucher du soleil et le début de la nuit, cette heure est féminine, elle est aussi un avant-goût d'un apéro prolongé. Merde, l'alcool coule encore dans mes veines. Sans lui, l'amputation de la lucidité m'est impossible, et la vie insupportable. Combien de temps vais-je tenir? J'espère que Fout-Le-Camp ne va pas me claquer dans les pattes, alors là c'est foutu, on pourra dire adieu au sevrage. Fout-Le-Camp, tiens bon mon vieux chien, j'ai peur.

  • "Cette heure féminine" c'est l' Heure Bleue....

    Prenez la donc en photo un de ces soirs...ou encore le matin juste avant l'aube...un miracle, le ciel sera bleu.........Arrêt sur image, moment éphémère et secret..

    · Ago over 2 years ·
    Image de femme baroque

    anna-c

Report this text