JUIN

giuglietta

Romance

JUIN :
"‌‌‌Le vent chavire les oiseaux
La rivière charrie des cadavres
Un poisson mort sur un chariot
Offre sa panse à toute larve

Juin reviendra avant toi

Un jour il pleuvra des grenouilles
Le ciel plongera dans la mer
Un cargo griffé par la rouille
Lancera un chant éphémère

Juin reviendra avant toi

Juin approche, il est là demain
Il a chaussé des sandalettes
Il me fixe et me tend la main
Alors je détourne la tête
Juin arrive et je ne veux pas
Je vois par dessus son épaule
Qu'il est seul et qu'il vient sans toi
Juin c'est l'Ankou et sa carriole

Juin reviendra avant toi

Le vent cet idiot inutile
Ne chasse jamais ta pensée
Il brâme des chansons futiles
Sur des airs que j'ai oubliés

Juin reviendra avant toi

Je t'attends depuis si longtemps
Je suis comme un volcan sans lave
Le miel de ma ruche au printemps
Ne t'avait pas rendu esclave
De mes bras et tu es parti
Je t'attends depuis si longtemps
J'ai vu revenir le printemps
Il m'empoigne et il m'avertit :

Juin reviendra avant toi"

Report this text