Kyudo

artisreflex

Elle pratiquait le kyudo, la Voie de l'arc. Son exécution de tir, outre sa beauté et sa martialité, était nourri des saveurs profondes du long travail de polissage qui donne au reflet l'épaisseur du temps et les poursuites intérieures de l'eau qui s'est écoulée. La légèreté de la flèche s'équilibrait par la gravité solennelle. J'y retrouvais la montagne puissante, stable et solide, la fumée d'une cheminée quelque part s'élevant dans un air pur de printemps, le cri de l'aigle, son regard perçant, et le trait tranquille après que la goutte de rosée ait quitté son feuillage.


Au milieu des fleurs

Son arc monte lentement

Sans rien déranger


Malgré la chaleur

La flèche reste longtemps

Suspendue, fixée 


Les ombres en longueur

Dessinent sur le mur blanc

Un tir Hanare !


Vent froid et rageur 

Elle ajuste simplement

Son ruban noué


Sous la lueur

De lune elle ôte son gant

Dojo étoilé


Report this text